• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Brest : des coups de feu à la mosquée de Pontanézen font deux blessés, dont l'Imam. Le tireur s'est suicidé

Les forces de l'ordre devant la mosquée de Pontanézen à Brest, avec François Cuilllandre, le maire de la ville / © Muriel Le Morvan - France 3 Bretagne
Les forces de l'ordre devant la mosquée de Pontanézen à Brest, avec François Cuilllandre, le maire de la ville / © Muriel Le Morvan - France 3 Bretagne

Deux personnes, dont l'Imam, ont été blessées devant la mosquée de Pontanézen à Brest ce jeudi 27 juin après-midi, suite à des tirs d'arme à feu. Le tireur retrouvé mort, se serait suicidé.

Par Krystell Veillard


La police et les services de secours se sont déplacés en nombre à la mosquée du quartier de Pontanézen à Brest, ce jeudi après-midi et le quartier a été bouclé. Deux personnes, dont l'Imam de la mosquée, Rachid El Jay et un ami venu de Quimper, ont en effet été grièvement blessées, par des tirs d'armes à feu, avant 16h30. L’auteur présumé des coups de feu, qui avait pris la fuite à bord d’un véhicule, une Renault Clio de couleur grise, retrouvée vide peu après par les forces de l'ordre, se serait suicidé ce soir. De source policière, son corps a été retrouvé à Guipavas, avec une balle dans la tête. 
 

Les deux blessés hospitalisés


Les blessés, dont l'un a été touché à l'abdomen et l'autre à la jambe ont été transportés à l'hôpital de la Cavale blanche et "leur pronostic vital ne serait pas engagé", selon un communiqué de la préfecture.

L'imam Rachid Abou Houdeyfa, de son vrai nom Rachid El Jay avait fait parler de lui en 2015 notamment après des propos qu'il avait tenu devant des mineurs
 
 

La section antiterroriste du parquet de Paris mobilisée

        
La police judiciaire a été saisie de l'enquête. Des coups de feu qui pourraient laisser penser à un réglement de compte, mais selon le parquet de Paris, la situation est en cours d'évaluation par la section antiterroriste du parquet de Paris qui est en relation avec le parquet de Brest. 
 

Le préfet du Finistère demande de ne pas se rendre sur site pour permettre le bon déroulement des opérations.

 

Sur le même sujet

Jacline Mouraud explique sa présence à l'université d'été du MEDEF

Les + Lus