Des intentions de reprise pour les établissements François Meunier de Brest et Vannes

Le moral est meilleur que début novembre. Au tribunal de commerce, les établissements Meunier, spécialisés dans la maintenance navale et en cessation de paiement depuis juillet dernier, ont reçu des intentions de reprises pour les sites de Brest et Vannes.
Les représentants des établissements Meunier devant l'entreprise à Brest
Les représentants des établissements Meunier devant l'entreprise à Brest © Florence Malésieux / FTV
"C’est un grand soulagement pour nous, on est tranquille jusqu’au mois de janvier, souffle Philippe Letty, délégué CGT, pour passer les fêtes, ça va être plus simple, la tête va être libérée".

Au sortir d'une audience au tribunal de commerce de Brest, les représentants des salariés des établissements François Meunier (Mind group) étaient soulagés. 

"Il y a un repreneur qui souhaite reprendre Brest et Vannes, un repreneur qui veut reprendre juste Vannes, et un autre qui veut reprendre uniquement Brest", détaille Philippe Letty. Cela représente au total 31 salariés.

"Ce qui est essentiel pour nous, c’est de rassurer les salariés, aujourd’hui, ils le sont, et de rassurer les clients, ajoute Pascal Guerriau, responsable du site de Brest. Depuis le 27 juillet, date à laquelle on est en redressement judiciaire, il a fallu rassurer tous les clients, nos fournisseurs, et la plupart nous font confiance. Car de l’activité, il y en a", insiste-t-il.

Les représentants syndicaux prendront connaissance du détail des offres lorsque les dossiers de reprise en tant que tels seront déposés, d'ici quelques semaines.

Une prolongation de l'activité est prévue jusqu'au 21 janvier.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie