Brest : tous à bicyclette pour aller travailler

Le challenge "A vélo au boulot" est reconduit, cette année, à Brest, dans le Finistère. L'opération se déroulera du 7 septembre au 2 octobre. Pour participer, il suffit de s'inscrire et... d'aimer pédaler. Une manière d'inciter les citadins à privilégier la mobilité douce.
En individuel ou par équipe, le challenge "A vélo au boulot" débutera le 7 septembre à Brest
En individuel ou par équipe, le challenge "A vélo au boulot" débutera le 7 septembre à Brest © Photo PQR/Le Télégramme

Un challenge à relever en individuel ou par équipe, va débuter lundi 7 septembre, à Brest. "A vélo au boulot" entend encourager les Brestoises et Brestois à enfourcher leur bicyclette pendant quatre semaines pour effectuer les trajets domicile-travail (et retour, évidemment, sinon, c'est de la triche !). 


Défis individuels...


Initié par l'association Brest à pieds et à vélo (BAPAV), avec le coup de main de la fédération sportive et gymnique du travail du Finistère (FSGT 29), cette opération ne s'adresse pas seulement aux férus de la petite reine, déjà rodés à la topographie des rues brestoises (au point que l'on pourrait leur décerner le maillot du meilleur grimpeur), mais aussi à ceux qui ne sont pas remontés en selle depuis longtemps. 

Trois défis individuels sont au programme de ce challenge pour corser un peu les choses. A chacun de se positionner dans la bonne catégorie : pour les novices, venir travailler au moins deux jours à vélo. Pour les occasionnels, quatre jours. Pour les habitués, on change de braquet : six jours au moins."Chaque défi court sur une période de dix jours environ, les gagnants sont ensuite tirés au sort parmi les participants ayant rempli leurs objectifs" précise l'association BAPAV qui a même prévu des petites récompenses.

 

... et challenge par équipe


Là, on tutoie le Tour de France. Esprit d'équipe et endurance feront la différence. Le nombre de groupes inscrits s'allonge chaque jour. Ifremer, CHRU, Naval Group, la Ville de Brest ou encore l'UBO ou le SHOM sont déjà dans les starting-blocks.
Objectif : engranger des points pour caracoler en tête du classement. Histoire de pimenter la compétition, les organisateurs ont aussi imaginé des points bonus sous forme de défis, mention spéciale pour le bonus "Louison Bobet" (+ 5 points) si vous êtes le participant à avoir parcouru la plus longue distance.


Comment participer


Pour participer, c'est facile. Première étape : vérifier son équipement, comme le rappelle l'association BAPAV sur sa page Facebook :
Deuxième étape : s'incrire en ligne sur le site qui héberge le challenge avant le 7 septembre. Vous pouvez soit rejoindre une équipe existante soit en créer une nouvelle. 

Troisième étape : saisir chaque jour les kilomètres parcourus dans la journée. "Le but du jeu est simple : aller le plus loin possible, tous ensemble. Et voir du pays" disent les organisateurs. Si vous faites vos courses à vélo, c'est encore mieux pour booster votre compteur. 
 

Vélo, boulot, dodo


Au-delà du simple challenge, il s'agit surtout de mettre l'accent sur les mobilités douces. D'autant que la crise sanitaire a donné un sérieux coup de pouce aux déplacements à vélo. Ce qui a conduit les villes à réaliser de nouveaux aménagements pour sécuriser les cyclistes.
 
L'opération "A vélo au boulot" essaime en Bretagne avec, chaque année, des participants de plus en plus nombreux à Brest, Quimper, Saint-Brieuc (qui lance aussi un challenge "à vélo à l'école" du 21 au 25 septembre), Douarnenez ou Lannion.
 
 









 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vélo économie transports