A Brest, une petite fille aurait tenté de se suicider dans son école

Etait-ce un geste de désespoir? Un simulacre de passage à l'acte? Un geste ambigu d'une élève de CM2 d'une école brestoise, vendredi dernier sur un temps péri-scolaire, a troublé l'école et les parents d'élèves. La mairie et l'académie ont mis en place une cellule psychologique.

Une petite fille de 10 ans d'une école brestoise a eu un geste ambigu lors d'un temps péri-scolaire. Suite à une contrariété, elle s'est passé une corde à sauter autour du cou et faisait mine de l'accrocher à une rambarde lorsqu'elle des adultes l'ont aperçue. L'après-midi de classe a alors été annulée.

Selon différentes versions, cette élève aurait reçue une note de 19/20 en poésie, au lieu des 20/20 qu'elle avait coutume d'obtenir. Ou ce serait disputé avec une camarade.

Un "incident" qui a été pris au sérieux par l'Académie, qui évoque "un geste dangereux envers elle-même" sans formuler à ce jour l'idée de "suicide".

Ce mardi, la jeune fille en question était retournée à l'école. Mais à la sortie des classes du midi, des parents d'élèves s'inquiétaient. "Nous voulons avoir plus d'information parce qu'on ne sait pas quoi dire à nos enfants" expliquait un jeune couple avant d'être reçus par la direction de l'école, "on en saura plus mercredi mais selon les rumeurs, on entend le mot suicide."

Une cellule psychologique a été mise en place par l'Académie et la Mairie et les parents d'élèves seront réunis mercredi pour plus d'information.