• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Carhaix: un appel à témoin après l' agression d'un festivalier en marge des Vieilles Charrues

La grande scène des Vieilles Charrues - / © Fred Tanneau
La grande scène des Vieilles Charrues - / © Fred Tanneau

La famille de Nicolas Adrien, plongé dans le coma, lance un appel à témoin après son agression jeudi 18 à 3 heures du matin, près de la gare de Carhaix, après une soirée au festival des Vieilles Charrues.

Par Stéphane Grammont

Ils devaient "rentrer tranquillement après une soirée de fête". Nicolas Adrien, "le père de deux enfants", accompagné de sa sœur et d'un ami, devait retrouver sa femme au point de rencontre de Vieilles Charrues, près de la gare de Carhaix.

C'était dans la nuit de jeudi 18 et vendredi 19 juillet, vers 3 heures du matin, lorsque "sa vie a basculé a basculé en quelques minutes" lorsque des agresseurs le frappent à la tête, et qu'il tombe en arrière "dans un bruit fracassant".

Nicolas Adrien, dont la femme attend un troisième enfant, a été transporté d'urgence à l'hôpital de Brest et plongé dans un coma artificiel après un traumatisme crânien. Son pronostic vital est engagé.
 


"Parce que nous voulons que justice soit faite pour lui, nous mettons tous les moyens en œuvre pour retrouver ses agresseurs", deux couples d'une vingtaine d'années, écrit la belle-mère de la victime dans un appel à témoin, lancé également par la gendarmerie du Finistère.
 
 

Nous sommes très tristes

Le directeur des Vieilles Charrues ne cache pas son émotion. "Nous espérons que l'état de Nicolas Adrien va vite s'améliorer, indique Jérôme Tréhorel. Nous restons informés de l'avancée de l'enquête". Le directeur du festival tient également à rappeler que "les Vieilles Charrues sont un moment de partage de la musique, un moment de fête, pour vivre ensemble des émotions. Nous les organisons pour que les gens puissent y vivre des instants exceptionnels, pas pour qu'ils se fassent agresser".

L'enquête de la gendarmerie suit son cours. Elle a été confiée aux brigades de Carhaix et Chateaulin.

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Interview François Floret

Les + Lus