Coup de filet antiterroriste : plusieurs lieux et événements ciblés à Brest

Sept personnes ont été interpellées lundi à Brest. Elles ont été mises en examen pour "association de malfaiteurs terroriste et criminelle"  et incarcérées. Europe 1 rapporte que deux cibles auraient été envisagées dans la ville : les festivités du Nouvel An chinois, et l'arsenal. 
 

L'arsenal de Brest, une cible potentielle d'une opération terroriste
L'arsenal de Brest, une cible potentielle d'une opération terroriste © France Télévisions

C'est une information révélée par nos confrères d'Europe 1. Selon une source proche de l’enquête, les suspects interpellés lundi dernier projetaient de commettre des attentats à l’arsenal de Brest, la base navale militaire de la ville. Et lors des festivités du Nouvel an chinois, célébré hier dans la cité du Ponant. 

France Bleu évoque également des intentions pendant le carnaval de Brest, des manifestations des "gilets jaunes" ou encore sur des policiers en contrôle.

Le passage à l’acte des sept hommes était donc possiblement imminent, même si aucune arme et aucun explosif n’ont été trouvées lors des perquisitions menées lundi par les enquêteurs, dans le quartier de Pontanézen. 
 
Des modes d’emplois, permettant la confection de poison et d’explosifs, avaient cependant été découverts, ainsi que des allégeances au nouveau chef du groupe Etat islamique.
Les investigations se poursuivent pour déterminer les intentions et motivations des suspects, mis en examen pour "association de malfaiteurs terroriste et criminelle".

Les sept hommes, âgés de 16 à 38 ans et fichés S pour certains, ont été placés en détention provisoire.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
terrorisme faits divers