Covid-19 en Bretagne. Le taux d'incidence a doublé en deux semaines, sans atteindre les niveaux de mars et avril

Publié le Mis à jour le

Depuis début juin, le taux d'incidence a entamé une remontée en Bretagne comme ailleurs, pour atteindre 769 cas de Covid-19 pour 100.000 habitants. Le préfet du Finistère, département légèrement plus touché que les autres, appelle au "maintien d'une grande vigilance".

Les contaminations au Covid-19 remontent après un mois de mai où elles semblaient descendues à un plancher. Aujourd'hui, avec 769 cas pour 100.000 habitants, la Bretagne double en deux semaines son taux d'incidence.

Forte progression dans le Finistère

Avec 802,3 cas pour 100.000 habitants, le Finistère est, des quatre départements bretons, celui qui affiche le plus grand nombre de contaminations en proportion de sa population et la plus forte progression du virus depuis une semaine.

Dans un communiqué, le préfet du Finistère rappelle, ce mercredi, l'attitude a adopter face à ce "rebond de l'épidémie" : port du masque "fortement recommandé" dans les transports en commun, deuxième dose de rappel de vaccin (4e dose de vaccin) pour les personnes immunodéprimées et les plus de 60 ans.

Des hospitalisations plus nombreuses depuis début juin mais pas en réanimation

En Bretagne, 240 patients sont entrés à l'hôpital, en médecine conventionnelle, à cause du Covid. Néanmoins, dans les services de réanimation bretons, le nombre de patients se maintient au niveau de l'automne dernier. Les malades du Covid y sont actuellement un peu plus d'une quinzaine.

Tous services confondus, il y a actuellement 322 hospitalisations liées au virus.

A noter toutefois que les niveaux de contamination sont loin de ceux des mois de mars et avril, durant lesquels une vague de Covid avait touché la Bretagne.