Espionnage des salariés : le PDG d'Ikea mis en examen

Stefan Vanoverbeke, PDG d'Ikea France / © AFP
Stefan Vanoverbeke, PDG d'Ikea France / © AFP

En 2012, le Canard Enchaîné avait révélé qu'Ikea fouillait dans la vie privée de ses employés, notamment à Brest. Depuis plus d'une dizaine de personnes ont déjà été mises en examen et de nombreuses perquisitions réalisées aussi à Brest. Aujourd'hui, c'est le PDG qui est mis en examen.

Par Sylvaine Salliou

L'étau se resserre autour d'Ikea France avec la mise en examen mardi à Versailles (Yvelines) de son PDG et de deux autres personnes dans le cadre de l'enquête sur les soupçons d'espionnage de salariés et de clients qui ébranle la filiale française du géant de l'ameublement. Stefan Vanoverbeke, PDG d'Ikea France, son prédécesseur, Jean-Louis Baillot, et Dariusz Rychert, directeur financier, ont été mis en examen pour "complicité de collecte de données à caractère personnel" et "complicité de violation du secret professionnel", selon une source proche du dossier. Ils ont été placés sous contrôle judiciaire.

Ikea France, en tant que personne morale, a également été mise en examen. L'entreprise doit verser 500.000 euros de caution pour garantir une éventuelle indemnisation des parties civiles.


Soupçon de flicage des salariés

Le géant de l'ameublement fait l'objet depuis début 2012 en France d'une vaste enquête, soupçonnée d'avoir "fliqué" des salariés et des clients en se procurant des renseignements sur leurs antécédents judiciaires, policiers ou sur leurs comptes en banque. L'entreprise compte 29 magasins, dont un à Brest et un à Rennes et 9.300 salariés en France.

Revoyez le reportage réalisé par France 3 Iroise en mars 2012 au magasin de Brest visé par l'enquête

Quand Ikea fiche ses salariés
France 3 Iroise


Sur le même sujet

Pauline Kerscaven sur le plateau de Bali Breizh

Les + Lus