Motocultor à Carhaix. Le Centre Bretagne capitale des festivals

Le festival Motocultor fera danser Carhaix le 3e week-end d’août pour au moins deux ans. Exit Saint-Nolff, le son du rock metal et ses nombreux festivaliers viendront envahir Carhaix, un mois après le plus gros festival de France, les Vieilles Charrues.

“Carhaix s’affiche comme la capitale des festivals”, sourit Christian Troadec. Le maire de Carhaix, est très satisfait de l’arrivée du festival de Metal Motocultor dans sa ville, sur le site bien connu qui reçoit également le festival des Vieilles Charrues.

Motocultor en août, les Vieilles Charrues en juillet

“Les Vieilles Charrues jouent le 3e week-end de juillet” rappelle Christian Troadec, Motocultor jouera un mois après, le 3e week-end d’août”. Le maire de Carhaix motive son envie d’avoir accepté ce deuxième festival de musique à Carhaix suite à sa visite lors de la dernière édition du Motocultor à Saint-Nolff.

“Le public est loin des clichés de la musique Metal” commente Christian Troadec,  “j’ai découvert un public sympa, bienveillant, calme, avec un bon pouvoir d’achat. Des amoureux de musique qui savent aussi apprécier la musique celtique”. Lors de la dernière édition à Saint-Nolff en août 2022, Motocultor a accueilli 44.000 festivaliers sur 4 jours.

105 groupes sur 4 scènes pendant 4 jours

"On va garder la formule 105 groupes sur 4 jours", assure Yann Le Baraillec, directeur du festival Motocultor. "Nous installerons 4 scènes qui seront bien plus rapprochées que pour les Vieilles Charrues. Nous voulons garder le côté compact de l'espace public comme nous l'avions à Saint-Nolff."

L'équipe de Motocultor veut s'inscrire sur la durée avec Carhaix. "Venir sur ce site va nous permettre de gagner en confort pour le public, et pour les artistes," explique le directeur du festival Metal.

"À Saint-Nolff, les installations n'avaient pas évolué depuis 2006. Le site de Carhaix va nous permettre d’utiliser la salle Glenn Mor pour avoir un site en dur pour les loges des artistes, et d'y mettre un bar pour les professionnels", précise Yann Le Baraillec.

Bouger le festival : une obligation économique

Si Motocultor se délocalise dans le Finistère, c'est pour bénéficier des installations modernes dont dispose le site de Carhaix, mais c'est aussi par obligation économique.

La mairie de Saint-Nolff demandait au festival Motocultor de revenir à un format de festival sur 3 jours. Décision inenvisageable pour l'équipe de Motoculor. "Économiquement, faire un festival sur 3 jours n'est plus possible. Les coûts ont trop flambé", pointe le directeur du festival de Metal. "En 2019 nous étions l'un des premiers à passer sur un modèle de 4 jours. Cela nous permet de mieux absorber les coûts. C'est le seul modèle viable."

Avec ce nouveau site de Carhaix pour le festival Motocultor, l'équipe du festival à l'assurance de conserver son modèle de festival sur 4 journées et 4 scènes.

Bien accueilli par les Vieilles Charrues

Avant de venir s'implanter à Carhaix, le directeur du festival Motocultor est allé rencontrer son nouveau voisin, le géant Vieilles Charrues. "Nous avons été reçus avec une grande convivialité par Jérôme Tréhorel des Vieilles Charrues".

L'équipe de Motocultor sait que le festival historique et emblématique de Carhaix restera les Vieilles Charrues. "Nous sommes sur une autre proposition. Notre public vient de toute la France et est moins familial. La difficulté pour nous sera de trouver des partenaires financiers pour un festival qui joue derrière le plus gros festival de France."

Carhaix, capitale des festivals

La programmation se bouscule à Carhaix. Derrière les fameuses Vieilles Charrues et ses 280.000 festivaliers sur 4 jours, et maintenant le très rock Motocultor, Carhaix reçoit également le festival du livre en Bretagne en octobre (10.000 personnes) et les championnats de cross-country en mars.

L’ambition pour le maire de Carhaix, Christian Troadec, est de créer une dynamique forte dans le centre Bretagne. “Les festivals font venir des gens sur le territoire. Carhaix gagne en attractivité, c’est bon pour l’économie locale.”

Carhaix pourra compter sur sa population pour participer à la mise en œuvre des nombreux événements qui font bouger le centre Bretagne. Rien que pour les Vieilles Charrues, plus de 8000 personnes participent bénévolement à l'organisation du festival.