• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Pénurie de carburant : quelles sont les restrictions et les stations réquisitionnées dans le Finistère?

L'affichage de certaines stations-services du Finistère est parlant sur la pénurie de carburant / © France 3 Bretagne - Bleuenn Le Borgne
L'affichage de certaines stations-services du Finistère est parlant sur la pénurie de carburant / © France 3 Bretagne - Bleuenn Le Borgne

Alors que perdurent depuis plusieurs jours les blocages des dépôts pétroliers de Brest et Lorient, la pénurie d'essence se fait sentir dans les stations-service du Finistère. Depuis ce lundi 3 décembre, la préfecture a pris des mesures de restriction et réquisitionné des stations-service.

Par Thierry Peigné


Que ce soit au dépôt pétrolier de Lorient (Morbihan) bloqué depuis le 27 novembre par des indépendants du secteur des travaux publics rejoints par des Gilets jaunes, ou à Brest (Finistère) depuis mercredi où les manifestants des travaux publics ont revêtu des gilets oranges pour se différencier, les tractopelles et les engins de chantier empêche toute entrée ou sortie de camion citerne. Ce week-end, les premières pénuries de carburant se sont fait sentir dans les stations-service du Finistère et du Morbihan. 


Restriction d'achat de carburant dans le Finistère

Face à la pénurie de carburant, la préfecture du Finistère a pris la décision de mettre en place des mesures de restriction d'achat de carburant.

Afin d'en "garantir l'accès au plus grand nombre et la capacité des services de secours et d'urgence à intervenir", précise t-elle dans un communiqué, il a été décidé de mettre en place, à compter de ce lundi 3 décembre, "des mesures transitoires, le temps que les flux logistiques s'adaptent à la situation" :
- le montant maximal de carburant vendu par jour et par véhicule est limité à 30€ pour les véhicules légers de moins de 3,5 tonnes et 200€ pour les poids lourds,
- la vente par les stations-service de carburant destiné aux navires et autres engins sur remorque est interdite,
- la distribution aux usagers de carburant dans des récipients portables est interdite, sauf pour motivation directement liée à une activité professionnelle.
- Les véhicules classés prioritaires (ordre public, défense et sécurité civile, transports de malades et de blessés, activité hospitalière, professions de santé libérales, laboratoires d'analyse, associations agréées de sécurité civile, autres services publics d'intervention d'urgence (gaz, électricité, eau, réseaux de transport...), transports en commun, transports de produits pharmaceutiques, taxis conventionnés, transport d'animaux vivants, transport d'aliments pour bétail, transport de produits frais de la mer, collecte de denrées périssables) ne sont pas soumis à ces restrictions. Leurs utilisateurs devront alors justifier de leur qualité, soit par la signalétique spécifique du véhicule, soit par leur carte professionnelle.
 

Des stations-service réquisitionnées

Le préfet du Finistère a également réquisitionné quatre stations-service pour approvisionner les véhicules prioritaires :
- à Brest : Total - à l’angle du boulevard de l’Europe et de l’avenue Le Gorgeu
- à Pleyber-Christ : garage Renault - 35 route de Morlaix
- à Plouigneau : Total - Prat al Lan
- à Quimper : Total - 52, avenue de la Libération

Des contrôles pourront être effectués par les services de police et de gendarmerie pour s’assurer que seuls les services prioritaires utilisent ces stations dédiées.

Enfin, un accord a été trouvé avec les personnes bloquant le dépôt de Brest pour permettre l’approvisionnement des stations réquisitionnées pour les véhicules de secours et d’urgence.

Retrouvez en temps réel sur cette carte, les stations-service délivrant encore du carburant.

A lire aussi

Sur le même sujet

Début de pénurie de carburant dans l'ouest breton

Les + Lus