Porspoder-Menton à pied : Laurent, atteint de Covid long, a marché 1700kms pour se reconstruire

Publié le
Écrit par Catherine Jauneau .

Laurent Granier est Breton. Il y a deux ans, le Covid a bouleversé sa vie .Pour se reconstruire, Il a décidé de relier les deux points les plus éloignés de France métropolitaine à pied, du Finistère à la côte d'Azur, de Porspoder à Menton. Il a rejoint hier vendredi 30 septembre son point d'arrivée après plusieurs mois. Une marche symbolique et solidaire pour ce malade du covid long depuis 2020.

Il y a deux ans Laurent Granier, auteur et réalisateur finistérien de 48 ans a attrapé le covid au début de la pandémie. Une période qui va sonner comme une épreuve. Il va perdre son travail et son couple. Depuis il s'est reconstruit et aujourd'hui, il a gagné son pari même si les derniers pas sont éreintants. Lorsqu'il voit le panneau de Menton se profiler, c'est la délivrance.

Je suis passé par des phases un peu tendues, un peu limite physiquement mais là au bout du voyage, c'est l 'émotion qui l'emporte.

Laurent Granier,

Car Laurent Granier est parti le 17 juillet dernier du petit village de Porspoder, dans le Finistère,  encouragé par le maire et les habitants au son des binious. Il s'était lancé le pari un peu fou de traverser la France en moins de trois mois à pied. Porspoder - Menton ,1700 kms, la plus grande diagonale du pays ! Pour le marcheur : un défi sportif , mais surtout une démarche solidaire.

C'était un défi caritatif au profit de l'association française des malades de Covid long puisque moi aussi j'ai des séquelles de la maladie. Je voulais aussi partir à la rencontre des français après deux ans de pandémie.

Laurent Granier

Le covid a chamboulé la vie de Laurent. Perte de son travail il y a deux ans, séparation avec sa femme. Cette marche sonnait comme une introspection parfois éprouvante . Le randonneur est allé au bout de son défi et  au bout de lui-même ." J'ai marché au minimum 30 kms par pour pendant deux mois sans pratiquement jamais m'arrêter. J'ai perdu six kilos. C'est le moment pour moi de finir. Mon corps me dit stop" précise dans un sourire le marcheur. Son arrivée s'est faite en toute intimité , mais le réalisateur compte bien révéler son histoire à travers un long métrage de 52 minutes. Lui qui a déjà réalisé un documentaire sur son périple sur le chemin de Compostelle, grand rendez-vous des marcheurs en quête de sens.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité