Tour de France. Le Breton David Gaudu 4è de l'étape en ce 14 juillet

Le Breton, David Gaudu, leader de l'équipe Groupama FDJ, finit 4è de cette étape de montagne. Il confirme ses talents de grimpeur lors de cette 17è étape entre Muret et Saint-Lary-Soulan. Il conserve sa 11è place au classement général.
David Gaudu lors de la 17è étape de ce Tour de France 2021. Une étape de montagne particulièrement appréciée par ce grimpeur originaire de Landivisiau dans la Finistère.
David Gaudu lors de la 17è étape de ce Tour de France 2021. Une étape de montagne particulièrement appréciée par ce grimpeur originaire de Landivisiau dans la Finistère. © Thomas Samson-AFP

"Les Pyrénées sont mon massif préféré, j'avais déjà aimé cette montée en 2018", a déclaré le Landivisen, David Gaudu. Il termine 4è de cette étape de montagne qui a mené les coureurs sur 178 kilomètres jusqu'au col du Portet dans les Pyrénées.

Quatrième à l'arrivée, premier coureur à franchir la ligne après les trois premiers du classement général, le grimpeur breton a confirmé sa résurrection. "La journée d'aujourd'hui (mercredi) est très intéressante pour la suite", a savouré son manager Marc Madiot au micro de France Télévisions.

Déjà à l'offensive lors des deux étapes précédentes, dont celle de mardi pourtant estampillée 'baroudeurs', David Gaudu a signé son troisième top 10 en trois jours de course. De quoi chasser les fantômes de la 11e étape. Le jour de la double ascension du Ventoux, le leader de la Groupama-FDJ avait été victime de vomissements et avait terminé à près de vingt-cinq minutes des candidats au maillot jaune.

"Cela va beaucoup mieux. Il ne faut pas baisser les bras", a lancé Gaudu après avoir vaincu l'interminable col du Portet.

Avant le départ de la Grande Boucle, le coureur de 24 ans avait jugé que le "top du top" serait de gagner une étape et de faire un bon classement général. Il ne lui reste plus qu'une fenêtre de tir en montagne, jeudi entre Pau et Luz-Ardiden, pour assouvir sa première ambition. Mais le grimpeur s'est rapproché du second objectif initial en s'isolant du premier groupe de poursuivants dans l'ascension finale mercredi. 

"Je suis content de ma performance. En troisième semaine de grand tour, on ne sait jamais trop mais j'avais bien récupéré d'hier", poursuit le leader de l'équipe Groupama FDJ . Ce succès lui permet de conserver sa 11è place au classement général, à 1'19" du maillot jaune, Tadej Pogacar.

"Devant, les trois étaient les plus forts. Je ne pouvais pas les accompagner. Quand ils ont attaqué, je ne pouvais pas rentrer tout seul. Je n'ai pas de regrets. J'ai essayé de repartir de loin. Quand Pogacar a attaqué, cela montait très vite. Je ne pouvais pas faire mieux aujourd'hui. Dans l'étape du Ventoux, j'ai eu de gros problèmes gastriques. Cela va beaucoup mieux", a résumé le cycliste breton. 

Ce jeudi 15 juillet, David Gaudu s'attaquera au col du Tourmalet. "C'est un col que j'apprécie, le premier que j'ai grimpé quand j'étais gamin."

Le Lannionais, Franck Bonnamour, de l’équipe B&B Hotels p/b KTM, recule, lui, d'une place au classement général, ce mercredi 14 juillet pour finir 25è.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
tour de france cyclisme sport