Tour du monde en solitaire : nouveau temps de référence de Gabart au cap Leeuwin

François Gabart (Macif) a doublé vendredi le cap Leeuwin dans un nouveau temps de référence et navigue vers le Pacifique avec plus d'une journée d'avance sur le record du tour du monde en solitaire.

© Macif
Parti le 4 novembre d'Ouessant à bord de son maxi-trimaran Ultime, François Gabart ne cesse de cravacher pour essayer de battre le record de Thomas Coville établi le 25 décembre 2016 en 49 jours 3 heures.

Le skipper de Macif a franchi vendredi à 00h15 (heure française) la longitude du Cap Leeuwin, deuxième des trois caps du tour du monde, après Bonne-Espérance et avant le Cap Horn. Il a mis 19 j 14 h 10 m à 26,50 nœuds de vitesse moyenne, pour établir un nouveau temps de référence, abaissant de 1 j 12 h 59 min le précédent record établie par Thomas Coville il y a un an (21 j 3 h 9 min).

Le trimaran Ultime Macif de François Gabart
Le trimaran Ultime Macif de François Gabart © Jean-Marie Liot - ALeA - Macif

Le vainqueur du Vendée Globe 2012/2013 poursuit sa route vers le Pacifique. Il devrait quitter samedi soir l'océan indien après avoir passé la Tasmanie. Ce vendredi, il précise dans un enregistrement audio qu'il fait face à des difficultés météorologiques. Il avance devant une grosse dépression qui le freine : "La mer est vraiment dure. Elle est creuse et puissante …".


Plusieurs records déjà

Sur cette tentative, François Gabart a d'abord battu le record des 24 heures (826 milles soit environ 1530 km). Il a ensuite amélioré de 1h38 le temps de référence entre Ouessant et le cap de Bonne-Espérance (11 j 20 h 10 min) puis atteint le cap des Aiguilles (le point le plus au sud du continent africain et qui sert de référence pour l'homologation des records) en 11 j 22 h 20 min, soit 1 h 29 min de mieux que le précédent.

Il n'a fait le tour du monde qu'une seule fois dans sa carrière, lors de sa victoire sur le Vendée Globe en 2012/2013 (en monocoque).
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
voile sport