Tour de France 2021 : Brest accueillera le grand départ

Dans une conférence de presse qui avait lieu ce lundi 10 août, Loïg Chesnais-Girard, président de la région Bretagne, a mis fin au suspense : c'est à Brest que démarrera l'édition 2021 du Tour de France. La région accueillera quatre étapes, une par département.
Loïg Chesnais-Girard a confirmé la nomination de Brest comme ville-départ du Tour de France 2021.
Loïg Chesnais-Girard a confirmé la nomination de Brest comme ville-départ du Tour de France 2021. © Benoît Le Vaillant / FTV
"C'est un grand honneur et un immense bonheur", réagit François Cuillandre, maire de Brest, en apprenant que sa ville sera celle du grand départ du Tour de France en 2021. Une annonce faite ce lundi 10 août en conférence de presse par Loïg Chesnais-Girard, au conseil régional de Bretagne, sous l'œil averti de Bernard Hinault.
 

Quatre étapes en Bretagne

Pour ce cinquième départ à Brest dans l'histoire de la Grande boucle, le maire de la sous-préfecture finistérienne a tenu à saluer le "coup de projecteur extraordinaire" et les "retombée économiques et médiatiques" pour la commune, tout en assurant : "Je vous promets qu'il fera beau."

Avec quatre départs et quatre arrivées dans les quatre départements bretons et environ 750 kilomètres de course c'est toute la région qui sera mise à l'honneur l'année prochaine, pendant près d'une semaine. Fruit de son unité, de sa réactivité et de sa volonté pour le président du conseil régional. Mais pas uniquement.

Loïg Chesnais-Girard a en effet tenu à saluer la "longue histoire" du vélo en Bretagne. "Je remercie les équipes sportives bretonnes, a-t-il poursuivi, mais également les dizaines de milliers de licenciés et les plus de 200 clubs amateurs qui donnent une vitalité incroyable à cette discipline et nous permettent de préparer les champions de demain."
 

Réjouissances sportives et économiques

Initialement, c'est de la ville de Copenhague que devaient s'élancer les coureurs du Tour de France mais avec l'accueil de plusieurs matchs dans le cadre de l'Euro de football reporté en 2021, cette dernière s'était désisté la semaine dernière. "La Bretagne n'est pas, n'a jamais été et ne sera jamais un plan B, a tout de suite rassuré Christian Prudhomme, directeur de la Grande boucle. C'est un plan A anticipé d'une année."

Une joie sportive, mais ausi économique pour l'ensemble des acteurs locaux présents. "Nous avons besoin de dire à nos hôteliers, restaurateurs, patrons de camping qui vivent une année difficile, que la saison 2021 s'ouvrira en fanfare", s'est réjouit le patron de la région Bretagne. Rendez-vous est donc donné, l'été prochain, à Brest pour le grand départ.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
tour de france cyclisme sport