Brittany Ferries : le Premier ministre annonce une aide de 15 millions d'euros

Le gouvernement va débloquer 30 millions d'euros afin de "sauvegarder" les compagnies de ferries, dont la moitié pour Brittany Ferries, en difficulté en raison des conséquences de la crise du Covid-19, a annoncé ce mardi le Premier ministre devant l'Assemblée nationale.
Brittany Ferries estime la perte de son chiffre d'affaires à 250 millions d'euros
Brittany Ferries estime la perte de son chiffre d'affaires à 250 millions d'euros © AFP/F. Tanneau
Après les 117 millions de prêt garanti par l'Etat, Brittany Ferries va recevoir 15 millions d'euros supplémentaires. "Un effort exceptionnel, a indiqué Jean Castex devant l'Assemblée nationale ce mardi, afin, a-t-il ajouté, de passer ce cap extrêmement difficile".
C'est au total 30 millions d'euros que le gouvernement entend débloquer pour "sauvegarder" les compagnies de ferries. "Nous avons décidé de rembourser l'intégralité des cotisations salariales, comme le demandent les professionnels, pour l'exercice 2021" a indiqué le Premier ministre.


"Besoin d'une mesure pérenne"


Pour Brittany Ferries, ces 15 millions d'euros pourrait sonner comme un appel d'air bienvenu, dans ce contexte de crise sanitaire qui frappe la compagnie maritime finistérienne de plein fouet : réductions des traversées entre la France et l'Angleterre, chômage partiel pour les salariés et mise à l'arrêt de six de ses navires. 

Or, dans un tweet, le président de Brittany Ferries, Jean-Marc Roué, ne cache pas son amertume, indiquant que le Premier ministre choisit "le court-termisme d'aides : un an". Il rappelle aussi que "les acteurs du Transmanche ont besoin d'une mesure pérenne" :
Brittany Ferries demandait une aide de 15 millions d'euros par an pendant cinq ans pour préserver les emplois, jugeant insuffisant le prêt de 117 millions d'euros.

Début septembre, le ministre de l'Économie Bruno Le Maire avait mandaté le Comité interministériel de restructuration industrielle (CIRI) pour étudier la situation de la compagnie. L'instance devra dégager "des mesures structurelles dont nous continuons à discuter", a souligné Jean Castex, qui était interpellé sur le sujet par le député du Morbihan Paul Molac. Ce dernier a d'ailleurs immédiatement tweeté sa "satisfaction" suite à l'annonce du Premier ministre :
Brittany Ferries a transporté seulement 200.000 passagers en juillet et août contre 780.000 un an plus tôt. Depuis la mise en place de la quatorzaine britannique, elle a enregistré 65.000 annulations et reports pour les mois de septembre et octobre.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
brittany ferries économie transports transports maritimes coronavirus/covid-19