Centrale nucléaire de Brennilis : ouverture de l'enquête d'utilité publique pour la fin du démantèlement

Le démantèlement de la centrale nucléaire de Brennilis se poursuit. L'enquête publique concernant la phase finale a débuté ce matin. Une étape clé. Ainsi jusqu'au 3 janvier 2022, la population est appelée à s'exprimer sur le sujet.

 Au cœur des Monts d'Arrée, la centrale nucléaire de Brennilis, à l'arrêt depuis 1985, est en cours de démantèlement depuis 24 ans. L'opération entre dans sa phase finale, avec la partie la plus sensible à démanteler car la plus radioactive: son réacteur.

Un dossier d'enquête publique volumineux

Pour tout savoir sur la manière dont EDF souhaite s'y prendre, le dossier de l'enquête publique est à disposition de la population. 1000 pages d'informations et 1500 pages d'annexes. Depuis ce lundi matin (15 novembre) et jusqu'au 3 janvier 2022, les citoyens peuvent le consulter sur place et en ligne. Ils peuvent aussi et surtout donner leur avis.  

« Une enquête publique est réussie quand on a beaucoup d'observations bien sûr, note Danielle Faysse, présidente de la commission d'enquête. Mais des observations qui apportent quelque chose au débat. Une pétition qui nous dit non au démantèlement, ça n'apporte pas beaucoup d'informations. Ce qu'on souhaite, c'est des avis argumentés. »

Une bonne partie de la population assez indifférente

Dans le bourg voisin de Loqueffret, où se trouve précisément le réacteur, l'enquête publique ne semble pas attirer les foules. Le nucléaire, ici, beaucoup semblent s'en être  accommodés. « Pour les gens qui sont nés et qui vivent ici, ça n’a jamais eu beaucoup d’impact, estime Jean Salaün, patron de bar. Qu’ils la démantèlent et puis c’est tout ».

Une réunion publique d'information est prévue le 10 décembre à Brennilis. A l'issue de l'enquête, la commission aura un mois pour rendre ses conclusions.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement énergie nucléaire