• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Les chiens et les chevaux de nouveau autorisés sur les plages finistériennes

Les chiens et les chevaux sont désormais autorisés sur les plages du Finistère, une partie de l'année. / © PHOTOPQR/LE TELEGRAMME - Maxppp
Les chiens et les chevaux sont désormais autorisés sur les plages du Finistère, une partie de l'année. / © PHOTOPQR/LE TELEGRAMME - Maxppp

Depuis 1980, les chiens et les chevaux n'étaient pas autorisés à fouler le sable des plages finistériennes. En cause, un arrêté préfectoral. Mais depuis janvier dernier, le préfet a décidé de lever l'interdiction totale, en les autorisant une partie de l'année.

Par Alicia Foricher

Ils n'étaient pas les bienvenus sur les plages du Finistère. Sauf dérogation municipale, les chiens et les chevaux n'étaient pas autorisés à se promener au bord de l'eau, depuis l'arrêté préfectoral du 12 août 1980.

Après avoir étudié la question, le préfet a décidé de lever l'interdiction totale. Désormais, les animaux sont acceptés sur les plages du bout du monde toute l'année, sauf du 1er juin au 30 septembre, pendant la période estivale.

Reconsidérer les choses


L'arrêté étant relativement ancien, la préfecture a décidé de reconsidérer les choses, depuis le 19 janvier dernier. "L'arrêté était-il encore opportun ? Il y a deux usages de la plage, nous avons réfléchi pour trouver un équilibre entre les gens qui se promènent avec leur chien et les personnes qui veulent profiter de la plage" explique Martin Lesage, directeur de cabinet de la préfecture du Finistère.

L'une des questions que se posent les bretons est de savoir si les déjections animales favorisent la pollution de l'eau. Martin Lesage se veut rassurant. "La qualité de l'eau est contrôlée par l'Agence Nationale de Santé Publique."   

Les mairies ont le choix


Le nouvel arrêté permet aux maires d'élargir l'interdiction. "Il faut une justification objective et bien justifiée." Pour l'heure, aucune mairie n'a pris la décision de recourir à cette possibilité. Cependant, la ville de Concarneau, qui interdit les chiens sur ses plages du 15 mars au 15 novembre, doit débattre sur le sujet dans les jours à venir.

Sur le même sujet

Interview François Floret

Les + Lus