• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Coupe de l'America : Thomas Le Breton, tacticien de l'équipe de Franck Cammas

Pendant cinq mois, Franck Cammas et ses équipiers étaient basés à l'Ecole Navale en presqu'île de Crozon pour s'entraîner pour leur participation en mai prochain à la Coupe de l'America 2017 aux Bermudes. Parmi la Team Groupama, Thomas Le Breton, chargé de la tactique de navigation. Présentation. 

Par Thierry Peigné


Changement de taille et de style pour Thomas Le Breton, l'un des meilleurs mondiaux à naviguer sur un Finn, un dériveur puissant, mais bien plus petit que celui sur lequel il vient d'être propulsé, un AC45F, un catamaran de 13,45 m. A 34 ans, ce skipper originaire de l'Ile Tudy est l'un des heureux élus à avoir intégré l'unique équipe française, présente aux Bermudes pour concourir sur la Cup 2017.

Un rôle primordial à bord d'une bête de course

A bord, Thomas Le Breton est à la fois chargé de la tactique et de la rotation des manivelles. Une responsabilité énorme sur un voilier unique, sorte de bateau volant. Son parcours olympique l'a prédisposé à ce double rôle.

Le AC45, dragster des mers

Les AC45, des catamarans à foils et aile rigide de 13,45 m, sont de véritables dragsters des mers menés par cinq équipiers. Ils préfigurent les AC50 (15 m) qui seront utilisés lors de la 35e édition de la Coupe de l'America. Le règlement de cette prestigieuse compétition n'autorise pas les concurrents à s'entraîner sur le bateau des courses officielles, d'où cette année de préparation sur les AC45.

Le bateau, doté d'une aile rigide et de foils, peut atteindre les 40 noeuds ... D'où, l'impériale nécessité à rester vigilant et garder la tête froide, lors des manches qui ne durent que 20 minutes. "20 minutes d'efforts violents pendant lesquelles il faut rester lucide. C'est un peu jouer aux échecs avec un coeur à 180" explique le skipper Franck Cammas..

Le 26 mai prochain, le navigateur breton et ses co-équipiers ouvriront le bal en affrontant les tenants du titre, les américains... Un défi de taille !

A lire aussi

Sur le même sujet

Interview d'André Ollivro

Les + Lus