De Roscoff à Dunkerque en tandem voyant - non voyant : "avancer ensemble et lever des barrières"

Mathys et Clémence se sont élancés le 2 mai de Roscoff (Finistère) pour rallier Dunkerque en tandem. Le premier est aveugle depuis l'enfance, Clémence sera son pilote. Tous les deux partent à l'aventure pour lever des barrières et promouvoir l'association "Bienvoyants ensemble" créée par Mathys.

L'une voit l'autre non; réunis autour de la passion du vélo et des voyages, Clémence et Mathys vont parcourir en tandem 1500 km de Roscoff à Dunkerque.
L'une voit l'autre non; réunis autour de la passion du vélo et des voyages, Clémence et Mathys vont parcourir en tandem 1500 km de Roscoff à Dunkerque. © M. Herry / France Télévisions

Elle devant et lui derrière... 30 jours durant et sur 1 500 kilomètres. Il y a six mois, Clémence et Mathys se connaissaient à peine. Ce dimanche, ils se lancent à l'aventure en tandem de Roscof pour rallier Dunkerque.

Tous les deux sont normands, passionnés de vélo et ont déjà quelques voyages au compteur: périple le long du Danube pour Clémence, tours Monténégro et des Pays-Bas pour Mathys. Elle voit, lui est aveugle depuis l'âge de trois ans.

 

"Bienvoyants ensemble"

 

Ils se sont rencontrés via internet... pas du tout ce que vous imaginez peut-être. Le site, baptisé "Bienvoyants ensemble", a été lancé en août 2020 par Mathys pour mettre en relation des personnes déficientes visuelles comme lui et des personnes voyantes partantes pour les accompagner, les guider dans des activités sportives, culturelles ou tout simplement pour faire du shopping en ville.

 

 

A 22 ans, l'étudiant à Sciences Po Paris voulait s'offrir une année de césure et se consacrer à l'une de ses passions: le sport (judo, course à pied et cyclisme). Clémence, 30 ans et en reconversion professionnelle, a répondu à l'annonce du jeune homme se disant que c'était là une belle occasion de partager et d'allier son ancienne et sa future profession. Après avoir travaillé dans le milieu associatif, elle prépare une formation professionnelle dans le domaine du cycle.

 

Piloter: pas si compliqué 

 

"Cela faisait 7-8 ans que je souhaitais accompagner des personnes non voyantes pour faire du sport, se souvient Clémence. Courir tout seul, c'est chouette mais on peut aussi partager (...) Et puis devenir pilote, ce n'est pas aussi compliqué qu'on peut l'imaginer."

 

 

Alors pour ce nouveau périple, le tandem s'est entraîné. Une affaire de coordination histoire de pédaler dans le même sens ;-)

 

 

Jusque début juin, il est possible de suivre la traversée de Clémence et Mathys via les réseaux sociaux. Si le coeur vous dit de partager quelques kilomètres avec eux, n'hésitez pas.

Vous pouvez également les soutenir le long du parcours et financièrement (le budget pour eux deux est estimé à 3750 euros).

Association bienvoyants-ensemble.fr

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
cyclisme sport handicap société solidarité