Finistère : victime d'un incendie, la bibliothèque associative d'Argol lance un appel aux dons

La bibliothèque Julien Gracq d'Argol dans le Finistère a été touchée par un incendie fin juin 2020. Il n'y a pas eu de victimes mais la charpente a été détruite par les flammes, ainsi que 3500 ouvrages. Un appel aux dons est lancé, pour rebâtir un stock et relancer le lieu. 

Le nouveau local de la bibliothèque Julien Gracq à Argol, désormais située 1 rue du Moulin
Le nouveau local de la bibliothèque Julien Gracq à Argol, désormais située 1 rue du Moulin © C. Collinet-Appéré - France Télévisions
Une charpente détruite, 3500 ouvrages partis en fumée, ce sont les conséquences d'un incendie dont a été victime la bibliothèque Julien Gracq d'Argol, dans le Finistère. Le feu aurait pris dans un local attenant. Très vite et soutenue par la ville, l'équipe de bénévoles (composée de six personnes) de l'association qui fait vivre le lieu a lancé un appel aux dons, pour tenter de reconstruire un stock de livres. 


"C'est indispensable, c'est la vie de la commune"


Anne Floc'h fait partie de l'équipe. Elle se souvient de son émotion, après l'incendie : "Il y avait une tristesse infinie. Tout de suite on avait envie de pleurer, parce que c'est terrible." Elle ajoute : "Cela a fait un grand vide. On  allait de l'avant après le déconfinement, c'était reparti, les adhérents allaient revenir, on allait acheter des livres et là tout d'un coup, plus rien ! On s'est dit ça va être compliqué...  Mais par contre, le soir, on a eu une bonne nouvelle, on nous a annoncé qu'on aurait un nouveau local, c'était validé le lendemain, et ça nous a aidés."
Les bénévoles de la bibliothèque d'Argol trient les livres déjà reçus
Les bénévoles de la bibliothèque d'Argol trient les livres déjà reçus © C. Collinet-Appéré - France Télévisions
 

Nous sommes très sensibles à l'élan de solidarité et de générosité qui se confirme chaque jour au regard du sinistre de notre bibliothèque. Nous avons reçu une quantité de livres importante tous les jours.

Les bénévoles de la bibliothèque d'Argol


Un appel entendu, la bibliothèque en passe de renaître


L'appel a été entendu. "Actuellement, on a reçu 755 livres neufs (des librairies locales et de maisons d'édition parisiennes) et 2500 livres d'occasion. Et 1000 livres sont en attente d'arriver de la part des médiathèques et bibliothèques voisines." Le tri représente le gros du travail, 40 heures par semaine depuis l'incendie. 

Face à l'afflux, les bénévoles indiquent désormais devoir faire des choix pour les dons à venir. "On ne prend plus de livres, sauf des livres neufs." Les romans, les romans policiers et les classiques sont particulièrement demandés. 
 
© C. Collinet-Appéré - France Télévisions

C'est la Bretagne, qui est solidaire, toujours, quand il y a un coup dur, comme ça ! Tout le monde est derrière nous. Merci à tout le monde ; on va travailler et on va reprendre ! On va offrir à nos lecteurs et à nos abonnés une belle bibliothèque."

Mauricette Bernard, bénévole


Le nouveau local est désormais situé 1 rue du Moulin. Les bénévoles y assurent une permanence tous les samedis matin de 10 h à 11 h. Une cagnotte en ligne est également disponible. Elle permettra de faire face aux dépenses connexes comme le rachat de de matériel informatique, indispensable à la saisie. 

L'association qui gère la bibliothèque a été créée il y a 20 ans. Elle se dit optimiste pour la suite et cherche toujours des volontaires. Les assurances devraient permettre des travaux pour reconstruire l'ancien local dans les deux prochaines années. Leur coût est estimé à 100 000 euros.

Pour le maire, Henri Le Pape, le retour de la bibliothèque est nécessaire à la vie d'Argol. "On doit offrir cela à nos administrés ; le sport, la culture, ça fait partie de nos obligations" "Je remercie tous les généreux donateurs, qui vont permettre la reprise, dès que les étagères seront en place, vers fin septembre." 

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
littérature culture livres incendie
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter