"Il faut que je me tienne à carreau" : l'élu régional Christian Troadec contrôlé en état d'ivresse après une sortie de route

L'élu régional Christian Troadec a été arrêté suite à un accident à Ploërdut (Morbihan) dans la soirée du 1er février pour conduite sous l'empire de l'alcool. Le maire (DVG) de Carhaix, qui avait "arrêté de boire pendant un an", a été contrôlé avec 1,18 g d'alcool dans le sang.

C'est un rendez-vous festif qui a tourné en eau de boudin. Ce jeudi 1er février, la voiture conduite par Christian Troadec, le maire (DVG) de Carhaix (Finistère) a fait une sortie de route sur la commune de Ploërdut (Morbihan) en fin de journée, en sortant d'un repas d'affaires. L'élu du conseil régional et sa passagère sont indemnes, mais un contrôle d'alcoolémie réalisé par les gendarmes a relevé un taux d'alcool supérieur au taux autorisé, nécessitant l'immobilisation du véhicule accidenté.

"C'est un accident éprouvant. On a eu le sentiment d'apercevoir un animal sur la route, raconte l'élu régionaliste. Heureusement, je ne roulais pas vite, l'airbag a bien fonctionné. On n'a rien heurté, on a atterri dans une sorte de jardin. Les pompiers et les gendarmes sont intervenus peu après, sans doute alertés par des automobilistes de passage."

Arrivés sur place, les gendarmes du Faouët soumettent un test d'alcoolémie à Christian Troadec. L'élu carhaisien est contrôlé à un "taux d'alcool mesuré à 0,59 mg par litre d'air expiré," soit 1,18 g d'alcool dans le sang, nous explique-t-il lui-même en lisant sa contravention. Or, la loi interdit la conduite à un taux supérieur ou égal à 0,5 g d'alcool dans le sang, soit 0,25 mg par litre d'air expiré. Il roulait donc sous l'empire d'une alcoolémie plus de deux fois supérieur à la limite légale.

Pour rappel, une personne titulaire du permis B au volant d'un véhicule avec un taux d'alcool entre 0,5 g et 0,8 g d'alcool dans le sang est une contravention passible d'au moins 135 euros d'amende et d'un retrait de 6 points sur le permis de conduire. Au delà de 0,8 g d'alcoolémie sanguine - ce qui est le cas de M. Troadec - être au volant relève du délit : l'automobiliste se voit retirer au moins 6 points sur son permis, et risque jusqu'à 4 500 euros d'amende et une peine de 2 ans de prison.

Connu pour ses excès

Connu pour ses excès - la soirée municipale très arrosée qu'il avait donnée à Carhaix en décembre 2021 et sa condamnation pour injures publiques lors des Vieilles charrues 2021 en témoignent - Christian Troadec avait pourtant freiné l'alcool pour raisons de santé. "Je ne buvais plus du tout depuis un an," assure-t-il. À ce repas dont il revenait, "il y avait une bonne ambiance et je me suis laissé porter," regrette-t-il.

Je ne buvais plus du tout depuis un an. (...) Il y avait une bonne ambiance et je me suis laissé porter.

Christian Troadec

Vice-président (DVG) de la région Bretagne et maire de Carhaix

Pour continuer à parcourir la Bretagne pour les besoins de son mandat, il précise qu'il pourrait recourir à une voiture munie d'un éthylotest antidémarrage. Il ignore pour le moment les conséquences judiciaires de son accident. "Il faut vraiment que je me tienne à carreau, c'est la leçon que je tire de cet accident."