Christian Troadec, le maire de Carhaix, écope d'une amende de 1500 euros pour injures publiques

Le maire de Carhaix et vice-président de la région Bretagne, Christian Troadec, a été condamné jeudi par le tribunal correctionnel de Brest à une amende de 1.500 euros pour "injures publiques" envers un bénévole du festival des Vieilles Charrues.

Le maire de Carhaix, Christian Troadec, a été condamné pour injures publiques à l'encontre d'un bénévole du festival des Vieilles Charrues. Les faits s'étaient déroulés en juillet dernier, à l'entrée du festival, alors que le bénévole demandait à l'élu son pass sanitaire.

Le parquet a requis une amende de 2.500 euros, à savoir le même montant que l'amende qui lui avait été infligée dans le cadre d'une ordonnance pénale, une procédure rapide qui permet au parquet de requérir une peine validée ensuite par un juge, sans débat.

Mais l'élu régionaliste a fait opposition à sa condamnation et a été convoqué devant le tribunal correctionnel de Brest.

Coup monté


Le 16 juillet 2021 en soirée, il s'était rendu en compagnie de proches sur le site du festival qu'il a cofondé en 1992 et dont il a été le président jusqu'en 2001.

Selon des témoignages, il était alcoolisé et aurait insulté des agents de sécurité et des bénévoles qui lui demandaient de montrer sa pièce d'identité.

Il a été reconnu coupable d'injures publiques à l'égard du seul bénévole qui a porté plainte contre lui. "Toi, tu es un collabo, si tu étais né en 40 tu serais derrière le fusil", lui aurait-il dit.

Tout au long de l'audience, le maire "divers gauche" de la petite ville du centre-Bretagne a nié les faits, se disant victime d'un "coup monté" et rappelant le "lourd différent" qui l'oppose au président du festival des Vieilles Charrues.


Christian Troadec est au centre d'une vive polémique après l'organisation d'une soirée en décembre 2021 qualifiée par ses opposants d'"orgie". Elle s'était tenue en petit comité dans la salle des fêtes qui devait accueillir le traditionnel repas de fin d'année, annulé au dernier moment.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Bretagne
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité