Cet article date de plus de 6 ans

Ivre, il parcourt 30 kilomètres à contresens

Un automobiliste a été interpellé à l'entrée de Brest, dans la nuit de dimanche à lundi, alors qu'il venait de parcourir une trentaine de kilomètres à contresens sur la RN 12 depuis Landivisiau. L'homme, âgé d'une quarantaine d'années, était ivre au volant de sa BMW.
Dans la nuit de dimanche à lundi, les gendarmes du Finistère sont prévenus par des automobilistes qu'une voiture circule à contresens sur la 4 voies entre Landivisiau et Brest.

Plusieurs patrouilles de gendarmerie sont aussitôt mobilisées. Un barrage de police est mis en place à Brest pour interdire l'entrée de la RN 12 aux véhicules, afin d'éviter que la situation ne vire au drame.

Ce n'est qu'à 0h40 que les gendarmes du Relecq-Kerhuon interceptent le chauffard à hauteur de Guipavas au niveau de l'échangeur entre la RN 12 et la RN 265. Les gendarmes qui s'étaient engagés sur la voie, ont pu constater que la BMW à contresens roulait droit et pas à une vitesse excessive.

L'homme, âgé d'une quarantaine d'années, se révèle avoir un taux d'alcoolémie de 2,60 g/l de sang. Il a tout d'abord été placé en cellule de dégrisement puis en garde à vue pour sa conduite à contresens et la mise en danger de la vie d'autrui.

La BMW du conducteur a été saisie. L'automobiliste, lui, s'est vu retiré son permis sur le champ et ce, jusqu'à son jugement en octobre prochain.






Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers circulation