La Cabine de Pages de Victoria Mas à Roscoff: "C'était indispensable pour moi d'écrire ce nouveau roman en Bretagne"

Publié le

Victoria Mas est la fille d’une chanteuse célèbre des années 80 mais elle s’est fait un prénom en publiant son premier roman il y a 3 ans récompensé par de nombreux prix dont le Renaudot des lycéens et déjà adapté au cinéma et en BD. La voilà de nouveau au cœur de la rentrée littéraire avec un deuxième roman "Un miracle" (Alboin Michel) qui nous entraîne à Roscoff et sur l'Ile de Batz.

Tout savoir sur la Route du Rhum : Route du Rhum 2022

Nous voilà à Roscoff avec l’île de Batz en arrière plan. Ces deux lieux sont  presque des personnages à part entière de votre nouveau roman « Un miracle » qui vient de sortir chez Albin Michel. Pourquoi ce coin de Finistère nord tient-il une telle place dans votre livre? Comment l’avez-vous découvert, vous qui n’avez pas grandi ici?

C'était indispensable pour moi d'écrire "Un miracle" en Bretagne, terre de contes et de légendes, terre mystique, terre mystérieuse, à la fois lumineuse et obscure. Je pense que les lieux dans mes romans sont les personnages principaux. Et  ici nous sommes en effet au milieu du personnage principal de ce livre.



"Un miracle
", c’est l’histoire d’un rêve prémonitoire confié à une religieuse Sœur Anne… « La Vierge va apparaître en Bretagne »… Sœur Anne accepte alors une mission à Roscoff mais ce n’est pas elle qui va avoir le privilège d’une vision mais un adolescent fragile de l’île de Batz…Et c’est tout un équilibre qui va basculer…. Il est à la foi question de foi, de croyances, de superstitions aussi… Pourquoi avoir investi cette question spirituelle ou mystique?

Tout simplement, c'est en me penchant sur la biographie de Sainte Catherine Labouré que je me suis intéressée un peu plus largement au phénomène des apparitions mariales qui ont été recensées au fil des siècles et notamment beaucoup en France.

Je trouvais que c'était d'abord au niveau sociologique un évènement très intéressant et un formidable catalyseur de toutes les passions humaines et c'est cet aspect là au delà du caractère religieux, au delà du caractère véridique ou non de ces apparitions, que j'ai souhaité explorer et retranscrire dans le roman.

La chapelle Saint-Barbe vit s’éloigner le caseyeur, muette, oubliée des marins, patronne devenue simple amer, vestige auquel le présent avait retiré tout prestige.

Victoria Mas

Un miracle (Albin Michel)

Et comment avez-vous préparé ce travail?

Je me suis tout d'abord penché sur les différentes apparitions mariales qui avaient été recensées au fil des siècles, reconnues ou non par l'Eglise. J'essayais de comprendre les mouvements de foule, les réactions de ces foules, ces déplacements, cet espoir que suscite à chaque fois la simple parole d'un voyant et ce besoin d'extraordinaire et de merveilleux qu'a l'Homme depuis toujours.

Cela a nourri mon écriture, cela a nourri ces personnages. Au travers du personnage d'Isaac qui voit ou non quelque chose lui apparaître, c'est tout un écosystème, tout le microcosme d'une île qui s'en trouve bouleversé.

La mort est dans ces pages, l’Ankou des légendes bretonnes aussi…

J'ai essayé de me nourrir de toutes ces légendes, de tous ces mythes, de tous ces contes bretons, sans pour autant écrire un récit fantastique. Mais, c'est véritablement toute cette littérature-là qui nourrit encore la pensée bretonne, la culture bretonne et qui donne un aspect romanesque à la vie des Bretons que j'ai essayé de retranscrire dans "Un miracle".

 

Comment écrit-on après un premier roman qui a eu tant de succès ? Est-ce que cela donne confiance ?

C'est une confiance et un confort d'avoir des gens qui sont enthousiastes, qui attendent le livre. J'ai une profonde reconnaissance pour ce que "Le Bal des folles" a permis de faire naître et j'espère aussi que celui-ci pourra aussi voyager partout où il le voudra.

Château de sable, la rubrique des jeunes lecteurs

 

Voilà une sélection spéciale rentrée scolaire.

Nous parlions des croyances, des mystères et bien avec ce petit album signé Céline Lamour Crochet et Pylb publié chez Beluga, Coop breizh, "A L’école des korrigans" n’aura plus de secrets pour vous… Konan vous dévoilera même son emplacement et les règles à respecter et vous comprendrez pourquoi les korrigans ont les oreilles pointues…

 

Dans l’école de Juno et James, il y a un nouveau maître au plumage rutilant, c’est Hibou-Chou…Avec lui, la rentrée c’est géant ! Voilà un nouveau personnage encore très attachant du duo breton Sandra Le Guen et Maureèn Poignonec. Après Taxi Baleine, Tortue express, ce nouvel album permet d’aborder la rentrée des classes avec douceur et poésie. Une publication Little Urban.

 

Et enfin, Lili Canaille fait aussi sa rentrée… Elle la raconte dans son journal intime. Dans le premier tome, ce personnage aux traits imaginés par l’illustratrice de la Cote d’Emeraude Jules, est dans la classe de monsieur bretelle pendant que ses copains sont avec l’horrible madame Chevarche, la sorcière… Il y a bien sur les rigolades à la cantine mais aussi un nouveau un peu bizarre… Bref c’est drôle, c’est signé Virginy L.Samm et c’est aux éditions de la Martinière jeunesse. A noter que le tome 2 est déjà sorti au printemps.

La carte postale du libraire 

Isabelle Philippe du  Café-librairie Le Tagarin à Binic-Etables sur mer partage avec nous un coup de coeur: Tu seras mon père de Metin Arditi (Grasset)

"L'histoire se passe en Italie au début. C'est un petit garçon de 7 ans qui va subir un drame, puisque les Brigades Rouges enlèvent son père. On va retrouver cet enfant un peu plus tard, son père s'est suicidé et il va rentrer dans un pensionnat en Suisse. Il va y découvrir un professeur de théâtre incroyable et ils vont partager des passions: la montagne, le théâtre. Cet enfant va découvrir un secret qu'il n'aurait jamais dû découvrir et je ne vous en dis pas plus. Ce livre est à lire, ce sont des personnages fabuleux, et une histoire exceptionnelle."

 

Le livre fétiche de Victoria Mas

Les contemplations, Victor Hugo, Gallimard

"Immense recueil de poésie mais aussi formidable recueil de spiritualité. Victor Hugo l'a écrit en exil sur Guernesey mais on pourrait se croire en Bretagne ave ce rapport à la nature, cette contemplation des grands espaces, ce silence et cette intuition du plus Grand. Je le recommande et le relis sans fin."

Le rendez-vous de Livre et Lecture en Bretagne 

Du 7 au 13 septembre, une vingtaine d’auteurs de romans noirs sont attendus à Perros-Guirec pour le festival le Roz et le Noir.

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité