La gendarmerie a saisi une quarantaine de pythons dans le Finistère

Publié le
Écrit par Laura Roudaut

La gendarmerie du Finistère a saisi une cinquantaine de reptiles ce mercredi dans le Finistère, des pythons et des iguanes, élevés sans autorisation par des particuliers. Une opération délicate pour ces animaux protégés.

Opération peu habituelle pour les militaires finistériens mercredi 15 juin, ils ont saisi une cinquantaine de reptiles chez des particuliers.

Les pythons, une quarantaine, et les iguanes étaient répartis sur trois sites différents, à Douarnenez et Plonéour Lanvern (Finistère).

Un véritable élevage

Il y avait toutes sortes de pythons, des juvéniles et des adultes, réticulés nains mainland, curtus, Brongersmai phantom albinos, réticulé albinos et plusieurs iguanes, ainsi que des œufs.

En tout, une vingtaine de militaires ont été mobilisés pour l'opération d'évacuation, ainsi que "des professionnels habilités" de l'Office française de la Biodiviersité et d'une association de protection des animaux, apprend-t-on du parquet de Quimper. 

Trois personnes interpellées

L'opération de saisie des animaux non-domestiques a été réalisée sous l'autorité du parquet de Quimper, qui avait ouvert une enquête préliminaire pour détention et cession non-autorisée d'animaux protégés ou encore importation non-autorisée d'animaux non domestiques. 

Les trois personnes interpellées ont été placées en garde-à-vue puis remises en liberté dans la soirée du 15 juin 2021, contrairement aux pythons... Eux, ont bien été confiés à des éleveurs habilités.