La rétro des Vieilles Charrues (1/5) : quand une blague de potache devient un festival

25 ans de Charrues, la retro (1/5)
Les Vieilles Charrues fêtent leur 25 ans cette année. C'est l'occasion de jetter un coup d'oeil dans le rétro. 1er épisode d'une série de cinq que l'on diffusera cette semaine, ce sont les tout débuts du festival... Ou comment une fête entre copains en récations aux fêtes de veixcu gréement, deviennent les Vieilles Charrues, et ses premiers succès. - Stéphane Grammont, Gwenael Hamon

Alors que les fêtes maritimes de Brest et Douarnenez battent leur plein, une bande de copains du centre-Bretagne décident eux aussi de faire du bruit. A Landeleau, une fête rurale et potache creuse un premier sillon.

Par Stéphane Grammont

On s’active sur les bords de l’étang de Landeleau. Dans cette petite commune du centre-Bretagne, des jeunes, des anciens, des gamins reconstituent un port de pêche. Ici, pas de vieux gréements, mais des vieilles charrues.

La fête du Stang (« étang », en breton) a ce côté potache. On s’y entraîne pour un concours de lancer de kabig, ou la pétanque « mouchig-dall ».  « C’est une pétanque où l’on lance d'abord le cochonnet, et ensuite les boules » explique sérieusement le président de l’association, un certain Christian Troadec. Le bénévole, mutin, poursuit : « la tradition veut que ce soit l’aveugle du village qui le fasse ».

Une criée, un chantier naval, et un phare, pour voir plus loin. La fête de Landeleau veut défendre les traditions, mais aussi la vitalité du centre-Bretagne. Une certaine idée du « pays », qui va les mener très loin.


Lire la suite sur notre grand format

visuel grand format 25 ans Vieilles Charrues

 

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Les + Lus