Le Faou. Une aide de 2 millions d'euros accordée au futur abattoir

Retenu par la commission nationale de sélection, le projet d'abattoir du Faou va bénéficier d'une aide publique de 2 millions d'euros dans le cadre du plan France Relance. Un enveloppe qui vient sécuriser le financement d'un projet à l'étude depuis 2010.

ouvert en 1964, l'actuel abattoir du Faou est aujourd'hui obsolète
ouvert en 1964, l'actuel abattoir du Faou est aujourd'hui obsolète © Google street view

Sur les bords de l'Aulne maritime, le nouvel abattoir du Faou est un serpent de mer dont on ne sait plus trop si on le verra un jour ... L'annonce de cette aide de deux millions d'€, accordée dans le cadre du plan de modernisation des abattoirs (une des nombreuses déclinaisons du plan France Relance en lien avec la pandémie en cours) devrait enfin permettre au projet de voir le jour.

Ouvert en 1964, l'abattoir du Faou fournit des services d’abattage multi-espèces sur l’ensemble du département du Finistère et même pour certaines communes des Côtes d’Armor et du Morbihan. Une entreprise qui emploie 15 personnes et réalise 80 % de la prestation de service d’abattage de ce secteur. 90 % des usagers professionnels du Finistère, soit environ 2000 personnes, en dépendent.

Malgré des mises aux normes régulières, l'outil est aujourd'hui obsolète. Son remplacement est à l'étude depuis 2010.

Le projet de construction d'un nouvel abattoir sur la commune des bords de l'Aulne a connu bien des péripéties, et c'est notamment la fragilité de son plan de financement qui ne lui a pas permis d'aboutir jusqu'à maintenant.

Estimé à 10 millions d'€ aujourd'hui, le nouvel équipement, d'abord envisagé pour 2021, devrait grâce à l'obtention de cette aide du plan de relance, êtreopérationnel en 2023.
 

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
abattoirs agriculture économie