Livre : "L'Himalaya Breton", un périple au cœur des montagnes de Bretagne

Du Mont Dol au Tuchenn Kador en passant par le massif de Paimpont et les landes de Lanvaux, Nicolas Legendre a parcouru les 18 sommets bretons et en a sorti un livre. Une ode aux reliefs d'Armorique de 220 pages qui se dévore comme un journal de bord. 

Nicolas Legendre est également journaliste (Le Monde, Géo, XXI) et auteur de documentaires
Nicolas Legendre est également journaliste (Le Monde, Géo, XXI) et auteur de documentaires © FTV / S. Ben Chérifa

L'histoire d'amour de Nicolas Legendre avec les sommets bretons commence en 2008, dans les Monts d'Arrées. Depuis ce jour, le journaliste baroudeur étudie les cartes topographiques et fantasme un road-trip entre les sommets de la péninsule.

Ce sera chose faite en février 2020. Armé d'une bonne paire de chaussures de rando et de sa fidèle voiture (et oui, les 1200 kilomètres qui séparent les différents reliefs de son parcours peuvent difficilement se faire à pied en une semaine !), Nicolas Legendre s'engage dans son périple à travers l'Argoat.


 

Les hauteurs bretonnes ont tant à voir avec les montagnes parce qu’elles furent jadis de « vraies » montagnes

Nicolas Legendre


Entre arrêts dans les restos routiers et échanges avec les habitants du coin, le reporter griffonne dans son carnet ses impressions et les informations glanées ça et là au fil des conversations.

"J’ai voulu faire un livre pour raconter quelque chose sur la géographie bretonne mais aussi sur son histoire, sur la sociologie, sur les particularités de la Bretagne intérieure et de cette Bretagne des sommets", confie-t-il lorsque nous le rencontrons en haut du Mont Saint-Michel de Brasparts dans les Monts d’Arrées.

Le but de cette expédition ne serait-il pas aussi de redonner ses lettres de noblesse aux reliefs armoricains ? Rappeler que, malgré leur faible altitude actuelle, ils méritent l’appellation de montagne. D’Himalaya même !
 

Le toit de la Bretagne n'est pas un lit douillet. C'est un matelas d'épines aux dents saillantes, sur lequel on ne reste pas pour la nuit, sauf à n'avoir aucun autre choix. Je me lovai derrière une roche, côté sud, pour m'offrir un répit et prendre quelques notes, mains glacées, goutte au nez, alors que la lumière du soleil, attendue depuis l'aube, perçait enfin. Et tout changea : rayons dorés sur le Tuchenn Kador, clairs-obscurs sur les prairies du Botmeur, pleins feux sur la tourbière du Venec. Le clocher de Plounéour-Menez me saluait bien. Les rochers du Cragou m'adressaient des clins d'oeil.

"L'Himalaya Breton" - Nicolas Legendre
 

La vue sur le lac de Brennilis depuis le Mont Saint Michel de Brasparts
La vue sur le lac de Brennilis depuis le Mont Saint Michel de Brasparts © FTV / S. Ben Chérifa

 


Une ode à la Bretagne de l’intérieur


"J’ai voulu faire comprendre à mes lecteurs à quel point cette Bretagne est belle, majestueuse et comment elle a été transformée ces dernières décennies. Elle porte la marque de la civilisation industrielle à peu près partout." Au sommet du Mont Saint-Michel de Braspart, dans un vent glacial que ne renierait pas les reliefs alpins, Nicolas Legendre vante les beautés de l’Arvor.

Alerter et réveiller les consciences sans pour autant scander à chaque page un : « c’était-mieux-avant ». L’Himalaya Breton s’égrène de références culturelles et politiques bretonnes : d’Alan Stivell à l’UDB en passant par la quévaise (concession foncière et système social, la quévaise était une organisation collective et égalitaire en vigueur dans les Monts d’Arrées, NDLR).

Et Nicolas Legendre de nous expliquer : "les paysages centre-bretons n’ont presque plus rien à voir avec ceux qu’on pouvait observer il y a 100 ans. Il y a une vraie transfiguration, la plupart du temps à coup de bulldozer."
 

La boucle était bouclée. le cercle avait sa quadrature. De Dol à Châteaulin, les montagnes étaient autant de pièces d'un même puzzle. Considérées séparément, ces éminences avaient chacune leur propre histoire. Reliés les uns aux autres, ces fragments formaient un codex. Ils racontaient la grande Histoire. Celle, non pas d'une Bretagne parallèle, mais de la Bretagne tout court. celle d'un arrière-pays qui n'en est pas un. Puisque ce pays (la Bretagne intérieure) est la Bretagne. Puisqu'il n'y a pas d'Armor sans Argoat, et inversement. Puisqu'il n'y a pas de Bretagne maritime sans Bretagne des bois.

"L'Himalaya Breton" - Nicolas Legendre


L’Himalaya breton se lit comme un carnet de bord. Facile d’accès et pour tous, l’ouvrage a déjà été édité à 4000 exemplaires.

L'Himalaya Breton édité par "Les éditions du coin de la rue" est paru en octobre 2020
L'Himalaya Breton édité par "Les éditions du coin de la rue" est paru en octobre 2020 © FTV / S. Ben Chérifa

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
livres culture nature