Marine Harvest : nouvelle victoire des 111 ex-salariés du site de Poullaouen devant la justice

La Cour d'Appel de Rennes a rejeté ce 8 octobre l'appel de Marine Harvest Kritsen contre une décision du tribunal des Prud'hommes de 2017. Le producteur norvégien de saumon est condamné à verser des dommages et intérêts aux 111 salariés du site de Poullaouen, licenciés "sans cause réelle" en 2015.

Les salariés de Marine Harvest quittent leur usine pour la dernière fois
Les salariés de Marine Harvest quittent leur usine pour la dernière fois © Christian Polet
Le licenciement en 2014 des 111 salariés du site de production de saumon fumé Marine Harvest de Poullaouen (29) était bien "sans cause réelle et sérieuse". La Cour d'appel de Rennes a en effet confirmé ce jeudi 8 octobre la décision du tribunal des Prud'hommes de Brest qui avait condamné le groupe en septembre 2017.
 

Remise en cause du motif économique des licenciements


Cette décision représente une grande victoire pour les salariés, qui contestaient leur licenciement et notamment la réalité de son motif économique invoqué par le groupe norvégien Mowi, dont Marine Harvest est une des filiales. "C'est une grande satisfaction, s'est félicité Roger Potin, avocat de salariés, parce que c'est un combat et nous étions en présence d'un groupe mondial !" La Cour d'appel nous dit qu'il n'y avait pas de motif économique à licencier les salariés (...) nous sommes en face de licenciements boursiers, dans l'intérêt des actionnaires" ajoute l'avocat.
 
durée de la vidéo: 01 min 08
Licenciements salariés de Marine Harvest

Délocalisation en Pologne


En 2013, lorsque le groupe, plus gros producteur de saumon d'élévage au monde, avait annoncé la fermeture de l'usine finistérienne, mais aussi celle de Châteaugiron en Ille-et-Vilaine, il avait par ailleurs révélé 400 millions d'euros de profits et acquis le numéro un mondial de la transformation de saumon, la société polonaise Morpol. 

L'arrêt de la Cour d'Appel confirme donc la condamnation du groupe par les prud'hommes à verser aux salariés des dommages et intérêts, sommes qui seront calculées en fonction de leur ancienneté. L'entreprise peut encore se pourvoir en cassation.

Coté à la bourse d'Oslo, le groupe norvégien, plus gros producteur de saumon d'élevage au monde, emploie près de 15.000 salariés dans 25 pays.


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
licenciement emploi justice société économie économie licenciement emploi justice société