Châteaulin : Marine Harvest ferme son usine, 26 emplois menacés

L'usine Marine Harvest Kritsen de Châteaulin, dans le Finistère, va fermer. C'est ce que la direction a annoncé le 1er septembre aux 26 salariés du site. Les représentants du personnel déplorent "un manque d'investissement sur cette usine depuis plusieurs années".

26 emplois sont menacés par la fermeture de l'usine Kritsen de Chateaulin
26 emplois sont menacés par la fermeture de l'usine Kritsen de Chateaulin © Capture Google Maps
La nouvelle est tombée ce mardi 1er septembre : la société Marine Harvest Kritsen (MHK) ferme son usine de Châteaulin, dans le Finistère. Le site emploie vingt-six personnes à la fabrication de produits de la mer à base de saumon (terrines, rillettes, etc).


"Absence d'investissement à Châteaulin depuis des années"


La direction de MHK a expliqué aux représentants des salariés, lors d'un comité social d'entreprise (CSE), que cette décison était "motivée par des difficultés économiques liées à la crise sanitaire". Or, pour les élus du personnel, "le motif est à rechercher ailleurs", précisent-ils dans un communiqué. Selon eux, "la volonté du groupe MOWI est de réduire de 10 % ses effectifs au niveau mondial". Ils soulignent aussi "l’absence totale d’investissement sur l’usine de Châteaulin depuis plusieurs années".

Une proposition de mobilité vers l'usine de Landivisiau, dans le Finistère, devrait être faite à chaque salarié. Celle-ci est actuellement en construction après un incendie qui avait ravagé le site en 2018. L'activité de production de saumon fumé avait même été transférée dans les locaux de l'ancien abattoir Gad à Lampaul-Guimiliau. "Cette mobilité à Landivisiau imposerait plus de deux heures de transport chaque jour" constatent les représentants du CSE qui rappellent qu'une "nouvelle fois, MHK va supprimer des emplois sur le territoire breton". En 2014, le groupe norvégien avait fermé son usine de Poullaouen qui employait 180 personnes.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie social