• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Morlaix : la préfecture déplore les violences des Gilets jaunes

Face à face entre manifestants et forces de l'ordre à Morlaix lors de la mobilisation des Gilets jaunes / © Fred TANNEAU / AFP
Face à face entre manifestants et forces de l'ordre à Morlaix lors de la mobilisation des Gilets jaunes / © Fred TANNEAU / AFP

Quatre personnes ont été interpellées lors de la manifestation régionale qui a réuni autour de 2 000 Gilets jaunes à Morlaix ce samedi 02 février. La préfecture déplore l’attitude de personnes venues pour  "s’en prendre violemment aux institutions et aux forces de l’ordre".

Par Stéphane Grammont

Le cortège des quelques 2 000 Gilets jaunes ayant répondu à l’appel pour une mobilisation régionale à Morlaix a convergé comme prévu vers le centre-ville.

La manifestation dont le thème était les violences policières, suite notamment à la blessure à l’œil de Jérôme Rodriguez, « s’est transformée très vite en une journée de violences contre les policiers » déplore le préfet du Finistère.

 


Le cortège a cherché à rejoindre la sous-préfecture, passant près du commissariat. Aux abords d’un barrage des forces de l’ordre, des heurts ont éclaté et les policiers ont utilisé des gaz lacrymogènes pour tenir à distance les plus déterminés.

La préfecture constate « que des agitateurs coordonnaient leurs agressions et leurs actions » : jets de projectiles et d’engins explosifs, feux de palettes et de poubelles « y compris dans des propriétés privées ». « Certains manifestants ont tenté d’empêcher l’accès des pompiers venus éteindre ces incendies » ajoute le communiqué.

Du personnel communal a été pris à partie en fin de journée alors qu’ils rouvraient la circulation dans le centre-ville.

Quatre personnes ont été interpellées, dont l’agresseur d’un policier blessé.


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Interview Emmanuel Rollin

Les + Lus

Les + Partagés