Un pavé dans l'affaire Seznec

Guillaume Seznec lors de son procès à Quimper, en 1924 / © MaxPPP
Guillaume Seznec lors de son procès à Quimper, en 1924 / © MaxPPP

L'affaire est complexe, inextricablement liée à une histoire familiale conflictuelle. Denis Langlois, avocat de la famille Seznec de 1976 à 1990 publie un nouvel ouvrage sur le sujet : "Pour en finir avec l'affaire Seznec" avec des révélations. Il est l'invité du 19/20 Bretagne, ce jeudi.

Par Krystell Veillard

De l'affaire Seznec, une des plus importantes énigmes judiciaires du XXè siècle, tout le monde connaît des bribes, en a retenu des fragments, parfois davantage, les avis sont souvent tranchés, mais il est difficile de se faire une idée de la vérité. Difficile, parce que les dissensions permanentes au sein de la famille Seznec ont largement contribué à troubler le tableau. L'histoire n'a cessé de passionner, d'autant qu'au fil des années, elle a régulièrement été ramenée sur le devant de la scène médiatique par l'un des petits-fils de Guillaume Seznec, Denis Le Her, qui s'est battu pour faire innocenter son grand-père, allant même jusqu'à prendre le patronyme de Seznec, tant cette histoire familiale est devenue pour lui une obsession.

Condamné au bagne à perpétuité en 1924


Denis Langlois, avocat de la famille Seznec pendant 14 ans, de 1976 à 1990 publie un ouvrage, qui sort ce jeudi "Pour en finir avec l'affaire Seznec". Il commence par rappeler les faits, pour faire très bref, en 1924, la cour d’assises de Quimper a condamné Guillaume Seznec au bagne à perpétuité pour le meurtre du conseiller général, son ami et relation d'affaire, Pierre Quémeneur. Le cadavre du conseiller général n’a jamais été retrouvé et Seznec a toujours clamé son innocence. Revenu de Cayenne en 1947, Guillaume Seznec meurt en 1954. Sa famille s'est toujours battue pour le faire innocenter et faire réviser son procès. Aujourd'hui la justice a clôt le dossier et la dernière demande en révision du procès, en décembre 2006, a été rejetée.

Pour une révision du procès Seznec


Dans ce dernier livre Denis Langlois, milite pour une révision du procès. Il souhaiterait que Seznec soit innocenté au bénéfice du doute. Dans la mesure où sa culpabilité, dans le meurtre de Pierre Quemeneur, n'a jamais été prouvée, il n'aurait pas dû être condamné selon l'avocat, qui regrette un procès totalement à charge à l'époque. Procès qui n'a jamais pu faire la vérité sur l'affaire. L'auteur, qui a déjà publié "L'affaire Seznec" en 1988, rouvre le dossier aujourd'hui avec des révélations surprenantes.

Un des fils Seznec témoin d'une scène dans la maison familiale


En 1978, l'avocat aurait recueilli le témoignage de Bernard Le Her, frère de Denis et petits-fils de Guillaume Seznec. Un témoignage qui à l'origine émane de son oncle, Petit-Guillaume, le fils de Seznec. Il aurait raconté que le jour du drame, en mai 1923, il a alors 11 ans et se trouve dans le jardin. Par la fenêtre, il aurait vu le cadavre de Pierre Quémeneur étendu dans la salle à manger de la maison de ses parents à Morlaix. Sa mère Marie-Jeanne est elle aussi dans la pièce, elle aurait repoussé les avances de Quémeneur un peu trop entreprenant, alors que son père Guillaume est absent de la maison... et l'homme serait tombé. Alors s'agit t-il d'un accident, d'un homicide involontaire, difficile à dire, mais selon cette version, Seznec, ne serait donc pas coupable du meurtre. En revanche auteur de faux en écriture, Guillaume Seznec est loin d'être totalement innocent, tient à préciser l'ancien avocat.

Une nouvelle hypothèse dans cette affaire


Selon Denis Langlois, il faut rester prudent, cette version demeure une hypothèse car il s’agit d’un témoignage, dont on ne peut être sûr de la fiabilité à 100 %. Mais pour lui cette version est la plus vraisemblable au regard des éléments du dossier.
Avec ce livre "Pour en finir avec l'affaire Seznec", Denis Langlois formule donc une nouvelle hypothèse dans un dossier qui n'en manque pas et n'a cessé au cours du temps de faire couler beaucoup d'encre. Cette révélation qui renforce le doute sur la culpabilité de Seznec, pourrait selon les voeux de l'auteur contribuer à rouvrir le dossier...
Il est l'invité du 19/20 Bretagne ce jeudi soir.

Le rappel de l'affaire Seznec en images par Anthony Masteau

Affaire Seznec : le rappel des faits en images
Interview : Denis Le Her Seznec, le 28 avril 2010


L'interview de Denis Langlois dans le 19/20 Bretagne, réalisée par Stéphanie Labrousse


ITW Denis Langlois
Interview de Denis Langlois, ex-avocat de la famille Seznec

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Algues vertes : le décès de Thierry Morfoisse reconnu comme accident du travail

Les + Lus