Ouessant : la turbine de l'hydrolienne Sabella réinstallée avec succès

La turbine immergée en octobre 2018 faisait l'objet d'une opération de maintenance à la suite d'un défaut. / © PHOTOPQR/OUEST FRANCE/MAXPPP
La turbine immergée en octobre 2018 faisait l'objet d'une opération de maintenance à la suite d'un défaut. / © PHOTOPQR/OUEST FRANCE/MAXPPP

La turbine de l'hydrolienne de la PME Sabella a été de nouveau immergée avec succès sur son embase samedi au large de l'île d'Ouessant, a annoncé ce mardi l'entreprise bretonne.

Par AFP

"Malgré la tempête Lorenzo provoquant une forte houle et n'autorisant qu'une étroite fenêtre météo, les opérations ont été parfaitement menées", s'est félicité Sabella, précisant que ce prototype de 10 mètres de diamètre (D10) et 1 MW de puissance commencera à injecter de l'électricité sur le réseau de l'île avant la fin du mois.

La turbine, immergée en octobre 2018 par 55 mètres de fond dans le puissant courant du Fromveur, avait été relevée en avril pour une opération de maintenance à la suite d'un défaut. De la taille d'un immeuble de cinq étages et d'un poids équivalent à une dizaine de poids lourds chargés, soit 400 tonnes, l'hydrolienne de fabrication 100% française doit fournir à terme environ 10% des besoins en électricité de l'île.
 
 
Lors de sa première immersion pour une première phase de test, entre juin 2015 et juillet 2016, une première nationale, la machine avait fourni environ 5% des besoins en électricité d'Ouessant. Son exploitation est prévue jusqu'à fin 2021.

A partir de l'été 2022, deux nouvelles machines de la PME bretonne, d'un mégawatt également mais de 12 mètres de diamètre (D12), seront immergées au large d'Ouessant dans le cadre du projet porté par Akuo Energy. Le producteur français d'énergie renouvelable prévoit, outre l'installation de ces deux hydroliennes, une éolienne, de l'énergie solaire et du stockage d'énergie, afin de couvrir entre 35 et 40% des besoins en électricité de l'île, habitée à l'année par quelque 800 personnes.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

La Lorientaise 2019 : l'échauffement avant le départ

Les + Lus