Présidence LR : une défaite sans appel pour Maël de Calan

© JOEL SAGET / AFP
© JOEL SAGET / AFP

Ça s'apparente à une déculottée. Le jeune conseiller départemental du Finistère, élu de Roscoff, Maël de Calan, qui se présentait à la présidence de LR a été battu très nettement, ne rassemblant que 9,25% des suffrages. Laurent Wauquiez, est le nouveau patron des Républicains.

Par Krystell Veillard

Le jeune élu du Finistère n'a pas fait le poids face à Laurent Wauquiez, élu président de LR dès le 1er tour avec près de 75% des voix, et qui a laissé loin derrière lui ses deux concurrents, l'ex-filloniste Florence Portelli (plus de 16%) et le juppéiste Maël de Calan (9,25%).


Le soutien sans ambiguïté d'Alain Juppé, qui avait annoncé qu'il voterait pour Maël de Calan, n'aura pas suffit. Le jeune élu breton de 36 ans, qui escomptait réunir 20% des suffrages, n'en a même pas rassemblé 10%. La participation a été elle, plus importante que prévue : près de 100 000 adhérents ont voté, sur les 234 556 adhérents à jour de cotisation (42,46%).


Maël de Calan et ses soutiens ont déclaré qu'ils "veulent jouer le jeu du parti". Le Finistérien devait rencontrer Laurent Wauquiez ce lundi au siège du parti. Il ne souhaiterait pas de poste au sein de la future direction "je ne le demande pas", a t-il assuré. "Nous voulons seulement être représentés à hauteur de 10% dans les instances, la commission nationale d'investiture (CNI) et le bureau politique". Le jeune élu compte bien pouvoir continuer à défendre ses idées, et surtout faire mieux dans deux ans : "Au prochain congrès de LR, on fera 30%!"

Sur le même sujet

9h50 Santé : invité Vincent Lavoué

Les + Lus