Projet d'antenne relais à Saint-Cadou : une prise de sang contre les ondes

Publié le
Écrit par Julien Le Bot

Des habitants de Saint-Cadou, à Sizun dans le Finistère, refusent l'installation prochaine d'une antenne de téléphonie mobile. Ce lundi matin, ils ont réalisé une prise de sang collective pour alerter sur les dangers des ondes.

Soutenus par une cinquantaine de personnes, une quinzaine d'habitants du village isolé de Saint-Cadou se succèdent sur une chaise. Parents et enfants se font prélever sous une tente. Ces riverains habitent à moins d'un kilomètre du site d'un projet d'antenne de téléphonie mobile. La démarche est militante et l'acte médical pris au sérieux. Deux infirmiers assurent les prélèvements. Tout le monde porte son masque.

"C'est quand même bizarre et pas facile" reconnaît Chantal Kervern, "notamment pour les enfants. Mais c'est le moyen qu'on a trouvé pour faire parler de notre opposition. Je suis contre les antennes téléphoniques où qu'elles soient".  Avec son mari, elle élève des brebis, qu'elle fera prélever également.


Démontrer l'incidence des ondes électromagnétiques


Les prises de sang mettront en valeur la numération des globules rouges, globules blancs et plaquettes. Une seconde prise de sang sera effectuée après la mise en place de la 4G dans cette zone blanche. Objectif du collectif d'habitants : démontrer que les ondes électromagnétiques ont une incidence sur la formulation sanguine et nuisent à la santé humaine et animale.

"On n'entend que les entreprises privées, pas les habitants, qui n'ont pas de valeur pour elles" dénonce Chantal. Dans le collimateur, l'opérateur Free. C'est lui qui devrait installer prochainement un pylône porteur d’antennes relais à proximité du village. Le site choisi est une colline, à environ 700 mètres du bourg, accueillant plusieurs habitations et cinq fermes, la plupart en agriculture biologique.


Non à la "course aveugle à l'innovation technologique"


Sara Galasso habite un peu plus loin. Elle revendique l'absence d'ondes téléphoniques dans cette zone naturelle. "C'est une chance de vivre dans une zone blanche. On bénéficie d'une biodiversité énorme. Beaucoup d'espèces vivent ici. On ne veut pas de la nocivité des ondes." Jakez Perros acquiesce : "Ces ondes nous traversent et provoquent des changements. Certains ne les supportent plus. Ils sont électro-sensibles".

Dénonçant "une dépendance au progrès et une course aveugle à l'innovation technologique" les membres du collectif de Saint-Cadou lancent un appel aux élus contre le déploiement de la 5G et la prolifération des antennes-relais.


Pour le retour des cabines téléphoniques


Ils proposent sur leur village un retour en arrière : des cabines téléphoniques !

"Elles seront disposées sur des terrains privés avec téléphone relié directement aux installations privées." Même sans 4 ou 5G, "habitants, vacanciers ou livreurs pourront téléphoner gratuitement dans le bourg de Saint-Cadou."

Inauguration festive des cabines téléphoniques samedi 1er août à 16h au bourg de Saint-Cadou, Sizun (29).
 
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité