Des quimpérois lancent une marque de baskets

La chaussure de basket quimpéroise
La chaussure de basket quimpéroise

C'est un pari un peu fou : concevoir et fabriquer une chaussure de basket 100% française. Mais le basket a le vent en poupe, portée par les récents bons résultats des équipes nationales. 24SECONDES a saisi la balle au rebond.

Par Marc-André Mouchère


Une marque est née : 24 secondes, comme la durée accordée à une équipe en jeu pour tenter un tir au panier.

Et c'est un Quimpérois qui s'attaque à l'hégémonie de Nike et Adidas sur ce marché. Avec deux collègues, il a d'abord cherché une identité par le design et ils ont opté pour l'élégance et la sobriété. Mais qui dit design dit aussi ergonomie et qualité. Alors pour la fabrication, le Quimperois Louis-Florent Beng s'est tourné vers un spécialiste de Romans-sur-Isère, dans la Drôme, la capitale de la chaussure en France.

Pour le modèle économique 24SECONDES explique sur son site sa philosophie :
"Ces sociétés multinationales ont toutes délocalisé leurs productions en Chine ou au Vietnam pour un coût de revient d'environ 10 à 20€ par paire de chaussures. Quand on sait que les prix des modèles portés par les plus grandes stars de la NBA s'affichent parfois à des prix de vente à plus de 250€…"

Des marges excessives pour financer des campagnes de marketing exorbitantes.



Du coup la petite entreprise comptent compte vendre ses modèles à des prix intermédiaires en direct sur Internet.

Plusieurs modèles sont sortis de l'usine et continuent d'être testées. Avec deux renforts de choix : deux joueurs professionnels de l'UJAP Quimper. D'anciens partenaires de Louis-Florent Beng qui lui ont donné un coup de main sur l'aspect technique.

500 exemplaires sont déjà en commande. Et cette saison, la basket quimpéroise sera portée par six ou sept joueurs pros.
De quoi en assurer la promotion.
24SECONDES la chaussure de basket de Quimper
La société quimpéroise 24SECONDES relocalise la basket en France

 

Sur le même sujet

La Lorientaise 2019 : l'échauffement avant le départ

Les + Lus