Festival de la céramique de Quimper. De belles découvertes à faire jusqu'à ce soir

Publié le

Colorée ou plus brute, la céramique est à l'honneur ce week-end à Quimper. L'occasion de venir toucher la matière et en prendre plein les yeux. Reportage.

Amélie, une habituée du festival de la céramique de Quimper, est ravie d'être venue encore cette année : « C’est toujours plein de découvertes. Il y a des potiers étonnants, je passe d’un stand à l’autre, je touche... Y'en a vraiment pour tous les sens », se réjouit-elle.

Pièces uniques et petites séries

Cette 11ème édition marque comme chaque année la rentrée et elle attire autant les collectionneurs que les amateurs. Jusqu'à ce dimanche, place du Stivel, dans le quartier de Locmaria, il y a en a pour tous les goûts et tous les budgets, en pièces uniques ou en petite série.

Franchement, ça monte en gamme chaque année. J’y viens depuis 5 ans et c’est toujours de belles découvertes.

Mani

habitué du festival de la céramique de Quimper

Mani, quant à lui, constate une évolution : "Franchement, ça monte en gamme chaque année. J’y viens depuis 5 ans et c’est toujours de belles découvertes, notamment la céramiste invitée cette année, qui utilise différents types de techniques, plusieurs sortes d’argile, de différentes couleurs, avec de la porcelaine qu’elle rajoute".

Invitée d’honneur de cette onzième édition, la modeleuse Azeline Tolmbaye remporte un franc succès, avec sa démarche à la fois artistique et naturaliste. "L’animalier est vraiment source d’inspiration profonde et inépuisable… J’aurais adoré travailler un an sur une espèce mais ma galeriste m’a dit, 'non ça ne va pas être possible' ; mais il faudrait car ça prend du temps déjà de comprendre un animal", explique l'artiste Azeline Tolmbaye. Ces oeuvres sont d'un réalisme saisissant. 

Programmation exigeante

Créateurs de sculptures ou d’objets du quotidien, les 39 exposants cohabitent sans difficulté. Le festival défend une programmation exigeante. Sur 108 candidatures, seules 39 ont été retenues. Un choix parfaitement assumé par Jeanne-Sarah Bellaiche, co-présidente de Quimper céramique : "C’est vrai qu’on essaie d’aller vers les choix qui ne sont pas les plus consensuels, pour faire découvrir, pour surprendre le public, et pas aller uniquement vers ce qui va plaire au plus grand nombre".

Ce qui plait à tous, indiscutablement, c’est l’élégance du geste. Les potiers s’affrontent lors des battles de tournage. Un moyen ludique de partager leur amour de la terre et de l’artisanat.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité