Quimper. Une maison de l'alimentation itinérante. "Donner les clés pour mieux manger"

La maison de l'alimentation itinérante créée par l'association Aux goûts du jour s'installe, dès ce lundi et pour un mois, à Quimper. Sa mission : sensibiliser le public au "bien manger". C'est la première étape d'un périple qui visitera la Bretagne jusqu'à fin 2022.

Bien et mieux manger... c'est la devise de l'association Aux goûts du jour. Depuis sa création en 2006, elle forme, sensibilise et accompagne le public sur les thématiques de l'alimentation. Cette structure, née à Quimper dans le Finistère, vient de se doter d'une maison itinérante qui entame, ce lundi, la première étape d'un long périple à travers la Bretagne.

C'est évidemment dans la cité quimpéroise, là où tout a commencé il y a quinze ans, que la tiny-house d'Aux goût du jour va s'installer jusqu'à fin octobre. Vous la trouverez place Saint-Corentin. "Et elle est ouverte à tous" précise Charlotte Frigout, la responsable du projet, qui ne cache pas son enthousiasme de voir cette maison itinérante se concrétiser.

Toute une ville aux fourneaux pendant un mois

L'idée n'est pas de couper l'herbe sous le pied aux différents acteurs du territoire qui travaillent déjà sur la question de l'alimentation. "Ce n'est pas l'objectif. Nous apportons notre expertise et construisons notre intervention en lien étroit avec la municipalité qui nous accueille. Ce que nous voulons, avant tout, c'est mettre du lien entre les actions qui existent sur un territoire, les décloisonner car, souvent encore, les choses fonctionnent de manière sectorisée. Nous, nous accompagnons le mouvement".


Cette petite maison en bois de 14 m2 sert de porte d'entrée à un programme riche et varié en faveur du bien manger. "Dans toute la ville, établissements scolaires, maisons de quartier, associations ou entreprises vont se mettre aux fourneaux pendant un mois" souligne Charlotte Frigout.

Apprendre à conserver et produire ses légumes à la Maison pour tous de Penhars ou cuisiner anti-gaspi à la MJC de Kerfeunteun figurent, par exemple, au menu quimpérois. "Nous souhaitons donner des clés pour mieux manger, sans juger ni accabler. On déploie un programme en direction de tous les publics, particuliers, scolaires, professionnels, etc. L'alimentation, ce n'est pas juste ce que l'on a dans son assiette, c'est aussi d'où cela vient, comment c'est produit, l'éducation au goût, la lutte contre le gaspillage, le patrimoine gastronomique, les métiers du secteur alimentaire. C'est de tout cela dont nous parlons".

Jeu, recette et enquête

La maison itinérante sera également le point de départ d'un jeu de piste géant à travers Quimper. Aux goût du jour a créé 42 cartes d'un jeu de 7 familles baptisé "Enquête et recette". Chaque carte est liée à une application mobile qu'il faut télécharger pour résoudre les énigmes et répondre à des questions sur l'alimentation. "On va remettre les sept premières cartes aux participants et un plan de la ville qui indique dans quels lieux ils doivent enquêter pour collecter les autres cartes" explique Charlotte Frigout. 

Des cartes illustrées aux patronymes culinaires. Jugez plutôt : dans la famille gâteau breton, on croise Fañch Ipane. Dans la famille jus de pomme, Michou Chene. Ou encore dans la famille lait ribot, Humphrey Bienunecrepe !


Une autre enquête, à plus grande échelle et sans jeu de 7 familles cette fois, est menée, depuis cet été, par l'association Aux goûts du jour. Elle vise à recenser les habitudes alimentaires des Quimpérois. "Mais aussi leurs besoins", note Charlotte Frigout. Les premiers résultats sont en cours d'analyse. Un deuxième questionnaire sera édité à l'issue du passage de la maison itinérante, "comme un avant/après qui nous permettra de voir si oui ou non la manière de consommer des habitants a évolué"

La maison de l'alimentation itinérante fera escale dans dix territoires bretons jusqu'à fin 2022. Avec, à chaque fois, la volonté de bâtir "un village collaboratif réunissant structures et collectivités locales engagées dans l'alimentation durable".
 

 


 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
alimentation société