Le rennais Dominique Duvivier devient l'entraîneur de l'équipe de France de volley assis

L'équipe de France masculine de volley assis accueille un nouvel entraîneur. Le rennais Dominique Duvivier a été nommé par la fédération avec l'enjeu de mener le groupe au Championnat d'Europe B qui aura lieu en Croatie fin octobre. 

Dominique Duvivier a été nommé entraîneur de l'équipe de France de volley assis
Dominique Duvivier a été nommé entraîneur de l'équipe de France de volley assis © Hieronimus Art
"Cette proposition tombe à point nommée, ma nomination au sein de l'équipe de France me permet de donner de la visibilité à ce sport", sourit Dominique Duvivier. L'ancien entraîneur des féminines de Quimper, actuellement en charge du groupe du Quimper Volley 29 assis, vient d'être appelé par la fédération.

Il devient l'entraîneur de l'équipe nationale de volley assis. Il devra notamment se concentrer sur la prochaine échéance importante : le Championnat d'Europe B, prévu en Croatie du 29 au 31 octobre. "L'équipe de France est 13ème. L'objectif c'est d'accéder au groupe A pour se frotter à des équipes plus fortes." Il potasse déjà les enregistrements des adversaires. Avec ses joueurs, plusieurs stages sont prévus pendant l'été. 


Tombé dans le volley


"Soit on tombe dans le volley parce que sa famille y joue, soit parce qu'on connaît des amis qui pratiquent. Pour moi c'était plutôt ce cas-là." Plutôt football et athlétisme, Dominique Duvivier sait qu'il sera éducateur sportif. Petit à petit, il poursuit finalement avec le volley. "J'aime l'esprit collectif et convivial de la discipline, c'est un sport qui est plaisant, très accessible" relève t-il. Il ajoute "Tout le monde touche à ce sport au moins une fois, à l'école, sur la plage." 

Après quinze ans au comité départemental d’Ille-et-Vilaine en tant qu’agent de développement, il devient entraîneur adjoint et préparateur physique de l'équipe de Nantes, pendant huit ans. Il est ensuite contacté par Quimper où il dirigera les féminines à partir de 2017. "C'était une très bonne expérience, même si on ne s'est pas maintenu en Ligue A en deuxième saison. J'ai pu me tester sur ce poste-là" note-t-il. Depuis septembre 2019, il entraîne le groupe de volleyeurs assis. 


"Je suis debout pour observer, à genou pour diriger la situation"


Pour lui c'est encore un challenge. "J'ai beaucoup travaillé sur la préparation des séances, par rapport à un public qui était nouveau pour moi. Je suis allé me former auprès de la fédération, pour appréhender des choses qui peuvent paraître toutes bêtes. Comment positionner le ballon par exemple, comment ajuster la fréquence des enchaînements car il faut prendre en compte le temps de repositionnement, qui n'est pas le même assis. Les rotations des joueurs sont aussi différentes." 
Dominique Duvivier à l'entraînement avec le Quimper Volley 29 assis
Dominique Duvivier à l'entraînement avec le Quimper Volley 29 assis © DR

"C'est une discipline que j'ai envie de promouvoir", souligne-t-il.

Dominique Duvivier occupera le poste d'entraîneur national pendant les cinq prochains mois, avant de savoir s'il sera reconduit, tout en continuant à assurer sa fonction auprès du Quimper Volley 29 assis. 
 
Le volley assis
Le volley assis comprend une équipe de douze joueurs, six sur le terrain, six remplaçants. Les règles sont identiques à celles du volley version bipède sauf que :
- les fesses des joueurs doivent obligatoirement rester en contact avec le sol
- les joueurs ont droit de contrer le service de l'adversaire
Le sport a fait son apparition dans les années 50, d'abord en Hollande. Il est inscrit dans les disciplines paralympiques. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
volley-ball sport handisport
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter