Suite à la rupture d'une canalisation, 20.000 habitants du Finistère sont privés d'eau potable

Depuis ce 1er juillet 2024, quatre communes du Pays Fouesnantais, dans le Sud Finistère, n'ont plus accès à l'eau potable, après qu'une canalisation a rompu. Une distribution de bouteilles d'eau est en cours.

La distribution d'eau potable dans le Pays Fouesnantais est perturbée depuis ce lundi 1er juillet 2024. En cause : la rupture d'une canalisation venant de l'Aulne, dans le secteur de Cuzon, qui prive les communes de Clohars-Fouesnant, Gouesnac'h, Pleuven et Saint-Evarzec d'accès à l'eau potable. Soit 20.000 habitants.

Dans un communiqué, la préfecture du Finistère indique que "les essais de réparation de la canalisation endommagée" menés par Véolia "se sont révélés infructueux". L'eau qui coule au robinet reste marron.

Des packs d'eau pour les habitants

Et la situation risque de durer, selon les services de l'État qui ne tablent pas sur un retour à la normale avant le 9 juillet. "Des interconnexions avec les réseaux de Quimper Bretagne Occidentale et du Pays Bigouden-Sud sont en cours de déploiement pour secourir le réseau impacté, informe la préfecture. Ces interconnexions de réseaux doivent permettre d’assurer une alimentation partielle en eau des communes".

En attendant, le Pays Fouesnantais s'est organisé : les mairies distribuent des bouteilles d'eau aux habitants qui ont déjà été confrontés au problème. En 2021, une rupture de canalisation avait eu les mêmes conséquences, provoquant l'agacement dans les quatre communes. Le maire de Gouesnac'h avait pointé à l'époque la vétusté des canalisations "qui cassent", se demandant "pourquoi on ne les remplace pas ?".

Le reportage de Julien Le Bot et Bleuenn Le Borgne :

durée de la vidéo : 00h01mn57s
Depuis ce 1er juillet 2024, quatre communes du Pays Fouesnantais, dans le Sud Finistère, n'ont plus accès à l'eau potable, après qu'une canalisation a rompu. Le reportage de Julien Le Bot et Bleuenn Le Borgne ©France 3 Bretagne

La préfecture du Finistère recommande, par mesure de précaution, "de ne pas consommer l'eau du réseau et de la réserver aux usages non alimentaires", tant que la fuite n'a pas été colmatée.

L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Bretagne
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité