Quimperlé : le corps calciné trouvé dans l'appartement de Georges Courtois est bien celui de l'ancien braqueur

Publié le Mis à jour le
Écrit par Sylvaine Salliou
Nantes : mort probable de Georges Courtois, le truand qui a défié la justice lors d'une prise d'otages
Nantes : mort probable de Georges Courtois, le truand qui a défié la justice lors d'une prise d'otages © PHOTOPQR-PRESSE OCEAN-MAXPPP

L'information vient de nous être confirmée par le Parquet de Quimper, le corps calciné trouvé dans l'appartement de Georges Courtois samedi 16 mars, est bien celui de l'ancien braqueur. Son décès serait antérieur à l'incendie qui a détruit son logement. 

Suite à l'autopsie qui a été pratiquée sur le corps calciné retrouvé ce week-end, dans un appartement de Quimperlé, les enquêteurs affirment ce mardi, qu'il s'agit bien de celui de Georges Courtois, l'ancien braqueur. Il était locataire de cet appartement.

Il avait passé un scanner en janvier dernier, ce qui a permis aux enquêteurs de confirmer l'identité de la victime. D'autres investigations au niveau dentaire vont se poursuivre, mais le doute est levé. 

Selon le Parquet, le décès n'a pas pu être daté, mais il serait antérieur à l'incendie, "peut-être de peu de temps, mais on peut affirmer qu'il n'est pas mort à cause de l'incendie".

Le corps de Georges Courtois avait été retrouvé dans l'appartement qu'occupait l'ancien braqueur à Quimperlé, depuis deux ans et demi. Il était connu pour une prise d'otages, en 1985, sous les objectifs des caméras de télévision, à la cour d'Assises de Loire-Atlantique à Nantes durant 36 heures. 

Selon nos informations, Georges Courtois passait régulièrement ses soirées à son domicile. Des voisins l'avaient vu rentrer chez lui ce samedi en fin de journée. 



 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.