Remède à la foule du littoral : une balade le long du canal de Nantes à Brest

C'est un endroit privilégié, loin du tumulte des plages... le canal de Nantes à Brest remonte la Bretagne le long de ses 360 kilomètres et 236 écluses. Il offre une pause hors du temps aux promeneurs, pêcheurs et cyclistes. Rencontres du côté de Châteauneuf-du-Faou.
Les 360 kilomètres et 236 écluses du canal de Nantes à Brest invitent à la promenade à pied ou à vélo.
Les 360 kilomètres et 236 écluses du canal de Nantes à Brest invitent à la promenade à pied ou à vélo. © Mathieu Herry
Bruissement des feuilles au-dessus de la tête et eaux calmes au bout du regard : le canal de Nantes à Brest incite ses visiteurs à la quiétude. Sur le chemin de halage, on se croise à pied ou à vélo. Aucune voiture ne trouble la tranquillité des lieux. C'est ce qui plaît à Antoine, Maëlle et leur trois enfants. Venant régulièrement rendre visite à leur famille dans le coin, ces Vannetais apprécient en connaisseurs l'ambiance sereine du canal.

"Il y a un peu de monde" constate le papa mais rien à voir avec la foule des plages du golfe du Morbihan. "On préfère s'en éloigner en haute saison." "La présence de l'eau apaise. C'est une sortie agréable" précise Maëlle. Les enfants semblent d'accord. Ils peuvent sortir leur vélo et autre trottinette à quelques mètres du canal tout en observant la nature. "C'est joli, c'est calme" apprécie Nora. "On voit les oiseaux et parfois d'autres animaux."
 
Pause cycliste le long du canal de Nantes à Brest
Pause cycliste le long du canal de Nantes à Brest © Claire Louet

Un peu plus loin, pause ludique sur un petit pont au dessus de l'eau. Samuel, Selma et Lucy ont sorti le jeu de cartes. Ils font parti d'un groupe d'amis, adultes et enfants, partis de Redon pour remonter le canal à bicyclette. "J'adore les balades à vélo et encore plus quand on plante la tente" s'enthousiasme Lucie, 12 ans. Selma, bientôt 8 ans, "n'aime  pas trop les montées mais adore les descentes".

Les grands aussi profitent du grand air retrouvé. "On a vécu 3 mois d'enfermement quand même ! Là on est content d'être en pleine nature toute la journée. On s'arrête quand on veut, on ne sait pas forcément le matin où on sera le soir." L'aventure s'arrêtera bientôt à Châteaulin, terminus d'une semaine hors du temps à la force des mollets.
 
Brochets, sandres, gardons et autres carpes peuplent le canal de Nantes à Brest. Les pêcheurs pratiquent parfois le no-kill et remettent leurs prises à l'eau.
Brochets, sandres, gardons et autres carpes peuplent le canal de Nantes à Brest. Les pêcheurs pratiquent parfois le no-kill et remettent leurs prises à l'eau. © Claire Louet

L'Aulne canalisé vers 1830 ne voit plus guère passer de bateaux. Le fleuve côtier est devenu le paradis des pêcheurs comme Ludo. Brochets, sandres et gardons peuplent le canal mais cet habitué des lieux taquine une espèce qui lui tient à cœur.

"J'aime pêcher la carpe. Mais pas la manger. On fait une photo et on la remet à l'eau.Pour les poissons, comme pour les humains, la sérénité règne en maître le long du canal de Nantes à Brest !

 
Une balade le long du canal de Nantes à Brest. C. Louet / M. Herry / N. Saliou-Tendron

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
tourisme économie nature tourisme économie nature