• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Saint-Jean-Trolimon : le pardon des surfeurs, instant de communion entre les vagues

Les surfeurs bénis à Saint-Jean-Trolimon / © C. Louet - France 3 Bretagne
Les surfeurs bénis à Saint-Jean-Trolimon / © C. Louet - France 3 Bretagne

Près de 300 personnes ont assisté au pardon de Notre-Dame de Tronoën à Saint-Jean-Trolimon dimanche. Depuis quelques années, les surfeurs participent à l'événement et font bénir leur planche.

Par Emilie Colin

Depuis quelques années, le pardon de Notre-Dame de Tronoën à Saint-Jean-Trolimon rassemble les fidèles habituels mais aussi les surfeurs ou tout autre amateur de sport de glisse. Dans l'assemblée et pendant la messe, les générations se confondent et le vocabulaire du prêtre s'ajuste, pour s'adapter à chacun. 

Vivre la communion comme un take-off


Le take-off est le moment où le surfeur démarre sur la vague. Pendant l'office dimanche le ton est donné d'emblée. L'esprit du surf se mélange avec aisance au discours traditionnel.

Rajeunir et moderniser le pardon, c'était toute l'ambition de Gérard Le Stang, ancien vicaire général du diocèse à l'origine de cet événement depuis 2012. Alors qu'il constate que la région est un haut-lieu pour le surf, il décide de les convier au pardon de Notre-Dame de Tronoën. Religion et surf possèdent des similitudes : "le surf, comme la religion, s'apparente à une quête spirituelle, il y a l'idée du partage et du dépassement de soi". 

Le message semble toucher toutes les générations. 


Les pardons sont nombreux en Bretagne et ne concernent pas que les surfeurs. Les motards se donnent rendez-vous chaque année à Porcaro. Les amateurs de camping-car eux ont aussi leur pardon début septembre, à Saint-Gilles. 

A lire aussi

Sur le même sujet

Rapport violence prison de Vezin juin 2019

Les + Lus