• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Thierry Bolloré, cousin de Vincent, numéro 2 de Renault

Thierry Bolloré et Carlos Ghosn le 18 février 2018. / © Stephane De Sakutin / AFP
Thierry Bolloré et Carlos Ghosn le 18 février 2018. / © Stephane De Sakutin / AFP

Carlos Ghosn a éré reconduit à son poste de PDG de Renault. Le Conseil d'administration du groupe automobile a parallèlement nommé un numéro deux, conformément au souhait de l'Etat français de le voir préparer sa succession. C'est un Quimpérois, Thierry Bolloré.

Par Sylvaine Salliou

Thierry Bolloré a été nommé aux fonctions de Directeur Général Adjoint Groupe, à compter du 19 février 2018, selon le texte diffusé à l'issue de la réunion du conseil.
Arrivé en 2012 chez Renault. Le cousin de Vincent Bolloré, âgé de 54 ans, en était jusqu'ici directeur délégué à la compétitivité. Il "connaît bien l'industrie, il connaît bien Renault, il a montré qu'il était capable de bien travailler avec les Japonais (...) évidemment, l'un des critères les plus importants c'est sa capacité à contribuer à la performance
de l'entreprise", a déclaré M. Ghosn jeudi soir.

Successeur de Carlos Ghosn


L'Etat français, qui détient 15,01% du capital de Renault et 21,93% des droits de vote, insistait de longue date pour créer ce poste de numéro deux. Celui-ci aurait vocation à succéder ultérieurement M. Ghosn. Le gouvernement n'avait pas caché sa volonté de voir un Français nommé à ce poste. Il s'inquiète notamment pour la pérennité de l'alliance et son ancrage français.

L'actionnaire public réclame aussi une feuille de route sur l'avenir de l'alliance, devenue le premier constructeur automobile mondial l'an dernier avec 10,6 millions de véhicules vendus.


Sur le même sujet

Littoral, l'ikéjimé une révolution pour la pêche

Les + Lus