Vaccination contre la Covid-19, les Ehpad sensibilisent les résidents et leur entourage

Les Ehpad (établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes) sont en première ligne pour la vaccination contre la Covid-19. Celle-ci doit débuter en janvier et les directeurs mettent en place des campagnes d'information, accompagnés par les médecins traitants. 

David Guével, directeur d'un Ehpad à Ploudalmezeau échange avec des résidents, Marie-Renée et Denis, à propos de la vaccination contre la Covid-19
David Guével, directeur d'un Ehpad à Ploudalmezeau échange avec des résidents, Marie-Renée et Denis, à propos de la vaccination contre la Covid-19 © S. Soviller - France Télévisions

"On a reçu les directives des pouvoirs publics à Noël, là on est dans une phase de sensibilisation auprès des familles et des résidents". David Guével est directeur d'un Ehpad à Ploudalmézeau.

Après les annonces du gouvernement, il doit gérer la vaccination contre la Covid-19. Il va notamment recenser les personnes qui accepteront ce vaccin, pour pouvoir organiser les commandes. "On doit pouvoir dire combien de personnes sont d'accord pour se faire vacciner avant le 11 janvier", précise-t-il. 


Argumenter, sensibiliser


Il s'apprête d'abord à envoyer un mail aux proches, pour leur "donner le cadre et le calendrier prévisionnel de la vaccination". Au cours du mois de janvier, chaque résident sera reçu par son médecin traitant en consultation, un temps où sera délivrée une information, au cas par cas. 

"L'objectif de l'établissement ce n'est pas d'avoir 100 % de consentement mais que tout le monde soit clairement informé", dit David Guével. A ce sujet, il évoque les personnes pour qui la prise de décision n'est pas faisable individuellement. Là il devra impliquer l'entourage, pour parvenir à faire un choix "collégial". 

Marie-Renée, l'un des résidentes trouve "qu'il faut le faire, c'est pour notre bien". "J'ai écouté la télévision, j'ai parlé avec mes enfants aussi. Denis, un autre résident ajoute : "La direction nous donne les informations. Elle propose, elle nous oblige pas, à nous de prendre notre décision après." 

Tous deux sont plutôt confiants. "Qu'est-ce qu'on risque ?" Mais si eux sont convaincus, ils savent que d'autres hésitent. "Certains ont peur, d'être mal après" souligne Denis, "ils ont peur des conséquences." 

Cet Ehpad accueille 160 résidents. 95 d'entre eux ne sont pas en capacité d'exprimer leur consentement.  


Un plan de vaccination en trois phases


Trois phases sont prévues dans le plan de vaccination du gouvernement. La première en janvier concerne les personnes âgées en Ehpad. En février et jusqu'au printemps, il s'agira des personnes considérées à risque. Le vaccin sera ensuite proposé à l'ensemble de la population. 

En Bretagne, les premières vaccinations en Ehpad pourraient débuter le 4 janvier et se généraliser le 18. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société personnes âgées famille