Voile : 24 h après le départ de la course Vendée - Arctique, Sébastien Simon abandonne

Après la casse de son foil tribord quelques heures après le début de la compétition Vendée - Arctique, samed 4 juillet, Sébastien Simon (Arkéa Paprec) a rallié Port-la-Forêt (Finistère), son port d’attache vers 3 heures du matin. Face aux dégâts engendrés le skipper a décidé d'abandonner.
 
Sébastien Simon abandonne la course Vendée-Arctique après la rupture du foil tribord.
Sébastien Simon abandonne la course Vendée-Arctique après la rupture du foil tribord. © Capture d'écran

Premier abandon de la course Vendée-Arctique, 24 h après le top départ aux Sables-d'Olonnes, samedi 4 juillet.

Sébastien Simon (Arkéa Paprec) a rejoint son port d'attache à Port-la-Forêt, dans le Finistère, après la casse de son foil tribord. Le skipper a pris le décision de ne pas reprendre la course. 
 

Il y a quelques dégâts sur la coque dont une petite voie d’eau. Continuer cette course, ça nous ferait perdre 15 jours sur le chantier qui s’annonce et les expertises. Je ne veux pas devoir faire des réparations à la va-vite. Je préfère prendre cette décision même si c’est forcément avec beaucoup de regrets. Ce qui me rend heureux, c’est de régater, ce n’est pas d’être juste sur l’eau.

Sébastien Simon

 


Course qualificative pour le Vendée Globe


Les marins devaient parcourir 3 600 milles (6 600 km) de la Vendée au cercle polaire en passant par les Açores. La compétition est qualitificative pour le Vendée Globe en novembre prochain.

Sébastien Simon devra encore valider 2 000 miles nautiques mais cet abandon ne compromet pas sa participation. 


Cette nouvelle course pour la classe Imoca, créée dans ce contexte de crise sanitaire, vient également compenser The Transat et la course New-York / Les Sables, initialement prévues ce printemps et annulées à cause de la pandémie. 



 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
voile sport