VOILE. "J'ai rencontré Bruno André, homme de glisse visionnaire, spécialiste du wing foil"

Le marin de course au large Arthur Le Vaillant a eu de multiples vies professionnelles. Il est désormais l'un des trois nouveaux présentateurs du magazine Littoral. Pour sa première émission, Arthur a rencontré Bruno André, bien connu des adeptes de wing foil. Ce sport de glisse est en pleine expansion. Il a remplacé la planche à voile et connait un très gros engouement le long des côtes bretonnes. Arthur s'est jeté à l'eau au côté de Bruno André. Il nous raconte...

Je m'appelle Arthur Le Vaillant. Je suis navigateur, artiste, entrepreneur et depuis peu, l'un des trois nouveaux présentateurs du magazine Littoral au côté de Sophie Ladame et Félix Urvois. 

Pour cette nouvelle saison et ce premier épisode, je suis parti à la rencontre de Bruno André, un personnage bien connu dans le monde des sports de glisse. Il a été précurseur en la matière. D'abord champion de Windsurf, il a décidé il y a plus de 20 ans de s'installer à Audierne (Finistère), face à l'ile aux Vaches. Bruno ne s'en cache pas, il a été attiré par le climat, mais aussi par les longues lignes de houles qui font la réputation de ce spot de glisse.

Des objets de glisse accessibles au plus grand nombre

Bruno est l'un des premiers à avoir testé les "hydrofoils" sous une planche de paddle. Il a fait évoluer depuis de nombreuses années ces objets de glisse pour les rendre accessibles au plus grand nombre. C'est ce qu'il me raconte dans l'émission Littoral, entre deux sessions. Bruno va quasiment tous les jours à l'eau. En parallèle, il continue à se creuser la tête pour développer et améliorer le matériel avec Foil and Co, l'un des leaders français de matériel de wing foil installé à Landerneau. 

"C'est terriblement addictif"

Le Wingfoil une véritable révolution dans la pratique des sports nautiques aujourd'hui. 

J'aime tellement ça. Je n'ai jamais passé autant de temps sur l'eau que depuis que je pratique le wingfoil, c'est fou... et je ne suis pas le seul ! On se retrouve souvent entre marins pour une session, c'est terriblement addictif. On peut l'expliquer par son incroyable facilité de mise en place, la possibilité de pouvoir naviguer "en bas de chez soi", mais aussi dans cette quête de précision... Plus l'on progresse, plus nous jouons avec les limites, et là, la moindre erreur est (presque) fatale. 

L'été dernier, j'ai fait des grands raids entre Belle-île et La Trinité sur mer, ou entre la Rochelle et l'ile de Ré. J'ai choisi de moins faire de course au large en ce moment, mais j'ai toujours un grand besoin d'aventures ! 

Avec Bruno, je vais poursuivre ce chemin pour essayer comme lui de mieux écouter mes sensations, de jouer avec mon équilibre, et qui sait peut-être, m'emmènera-t-il dans son jardin secret fait de fleurs exotiques, de palmiers, et surtout des plus belles vagues du monde à surfer... 

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité