Voile. Pourquoi François Gabart pourrait ne pas prendre le départ de la Route du Rhum

Publié le Mis à jour le

La Route du Rhum sans François Gabart ? Le scénario est probable puisque son maxi-trimaran n'a toujours pas été homologué par la Classe Ultim. En cause : un désaccord sur l'interprétation d'une règle de sécurité.

François Gabart prendra-t-il le départ de la Route du Rhum, à Saint-Malo, le 6 novembre prochain ? Rien n'est moins sûr. A quelques jours de la clôture des inscriptions, son maxi-trimaran n'a toujours pas été homologué par la Classe Ultim, à laquelle il doit adhérer pour avoir le droit de participer à cette course en solitaire. 

La Classe Ultim  lui refuse cette adhésion, arguant que le nouveau bateau du skipper n'est pas conforme au règlement.

"Ils sont juges et parties"

Selon la règle de sécurité 3.11 qui décrit  le positionnement des winches par rapport au pont, le maxi-trimaran de François Gabart ne respecterait pas la jauge fixée par la Classe Ultim. Or, l'argument avancé aujourd'hui pour justifier la non-conformité du bateau laisse le skipper dans l'incompréhension. "Les jaugeurs de la Classe Ultim ont suivi le chantier de construction du trimaran, explique-t-il. A aucun moment, ils n'ont soulevé une difficulté par rapport à cette règle. Ils ont considéré que le bateau était conforme. Je suis dégoûté de la manière dont les choses se passent depuis des mois" ajoute-t-il.

Il pointe le manque "d'impartialité" de la Classe Ultim qui est dirigée par les armateurs des bateaux qu'elle regroupe et qui sont aussi ses concurrents directs. "Ils sont juges et parties" dit-il.
De là à imaginer qu'ils cherchent à le mettre hors course, il n'y a qu'un pas. "En tout cas, note François Gabart, c'est bien l'impression que cela donne. Il paraît aujourd'hui difficile d'avoir une gouvernance de Classe qui ne soit pas indépendante et impartiale" constate-t-il amèrement.

"Acharnement injustifié et inéquitable"

De son côté, le groupe Kresk, propriétaire du maxi-trimaran, parle "d'acharnement injustifié et inéquitable". "Fin 2021, la Classe a mandaté un groupe de trois experts indépendants, qu’elle a elle-même unilatéralement choisis, pour statuer sur la conformité du Trimaran, indique-t-il dans un communiqué. La conformité du Trimaran a été validée à l’unanimité. Cet avis a été confirmé par le comité de surveillance de la Classe, composé du jaugeur de la Classe et d’un représentant de la Fédération française de voile. Non satisfait des résultats de cette expertise, le conseil d'administration de la Classe s'obstine à refuser l’adhésion du Trimaran SVR Lazartigue"

S'il préférerait se battre "sur l'eau dans un esprit sportif", François Gabart annonce qu'il portera le dossier devant la justice. "S'il le faut, on le fera, observe-t-il. Avant d'en arriver là, on espère que l'on va trouver une convergence sur l'interprétation de cette règle".  

Le détenteur du record du monde à la voile en solitaire entend malgré tout inscrire son bateau à la Route du Rhum. "On échange avec l'organisation de la course, précise-t-il. Mais il n'y aucune garantie pour l'instant que je sois au départ. Je suis triste pour notre sport d'arriver à ce genre de blocage et de discussion, c'est un imbroglio pas très sportif".