Avec Rennes-Nantes et Brest-Lorient, les autorités se préparent à deux derbies bretons sous tension dimanche en Ligue 1, avec une gestion compliquée dans les deux cas par des sanctions de fermetures de tribunes.

« Le football ce n’est pas une question de vie ou de mort, c’est bien plus important que cela », disait Bill Shankly, entraîneur du Liverpool FC dans les années 50. Ce week-end de Ligue 1 s'annonce comme celui de tous les risques sur les terrains rennais et brestois.

Un Gwenn ha Du...

Samedi, des militants bretons vont déployer un immense drapeau Gwenn ha Du sur la place du Parlement de Bretagne à Rennes et débattre de l'autonomie régionale à l'occasion de ces derbies. Mais dimanche, ce sont surtout les antagonismes locaux qui risquent de s'exprimer.
   

A Rennes, le parcage visiteurs sera fermé sur décision de la commission de discipline de la Ligue professionnelle de football (LFP) après des craquages de fumigènes par des fans canaris lors de Lorient-Nantes, le 11 septembre dernier.

... et des canaris sans couleurs


Mais comme de nombreux supporters nantais trouveront place dans les autres tribunes, la préfecture a publié un arrêté leur interdisant d'afficher leurs couleurs (maillot, écharpe...) autour du stade -- une mesure désormais fréquente -- et même dans le stade.

Environ 120 policiers et 500 agents de sécurité et stadiers seront mobilisés pour ce match classé "à risque" en catégorie 3 par la division nationale de lutte contre le hooliganisme (DNLH) et qui devrait se jouer dans un stade plein.

Deux tribunes fermées à Brest    

A Brest, c'est la tribune des Ultras qui sera fermée après une série d'incidents, dont un jet d'objet sur un officiel lors de Brest-Strasbourg, le 4 septembre dernier et le match est classé en catégorie 4 par le DNLH.
Compte tenu d'un lourd passif entre les supporters de Brest et de Lorient, le club a annoncé vendredi son choix de fermer aussi la tribune opposée, qui jouxte le parcage visiteur, pour éviter que des Ultras
y prennent place.

Le club risque gros en cas de nouveaux incidents puisque la commission de discipline de la LFP lui a infligé un retrait d'un point avec sursis.

De forts enjeux

Les tensions redoutées pourraient aussi être attisées par les enjeux des deux matches: Rennes est dans une forme ascendante et Lorient marche sur l'eau, tandis que Nantes est en difficulté au classement et Brest en plein doute.