Forêts bretonnes : le vampire des épicéas fait des ravages

Publié le Mis à jour le
Écrit par NFM

Les forêts bretonnes sont attaquées à répétition par un insecte xylophage. Les premiers dégâts ont été repérés depuis 2007, sur les épicéas de la variété Sitka. La forêt de Loudéac dans les Côtes d'Armor est la plus touchée.

Vivez le Festival Interceltique : Le Festival Interceltique de Lorient 2022
Il s’appelle "den droc tone" et cet insecte a un appétit des plus inquiétants. Ce xylophage venu de l’Est est responsable de gros dégâts sur les épicéas des forêts de la région, sur les épicéas de la variété Sitka. La forêt de Loudéac est des plus touchées.

Les épicéas perdent leurs aiguilles et deviennent tout secs. Car les larves se nourrissent de la sève en creusant entre l’écorce et le bois. Et en quelques mois, l’arbre meurt.

Ce petit insecte venu de Sibérie, repéré dans les Vosges à la fin du XIXème siècle, a débarqué en Bretagne en 2007. Depuis 2012, il fait des ravages comme dans la forêt de Loudéac. Les agents de l’Office national des forêts ont dû couper un tiers des épicéas.

Ces coupes dans l'urgence ont bouleversé le paysage sur des parcelles très étendues. Des plaies béantes que la forêt mettra 30 ans à cicatriser.

durée de la vidéo: 01 min 43
Forêts bretonnes : le vampire des épicéas fait des ravages